Publicité

Par la rédaction

en hausse

Aluminium

En baisse depuis mai 2011, le prix de l’aluminium est reparti à la hausse en ce début d’année. Comment l’expliquer ?

L’aluminium s’est renchéri de 10 % en l’espace d’un mois pour s’établir à 2 200 dollars la tonne, après un recul de 18 % en 2011. Le rebond actuel de l’aluminium coïncide avec la reprise des achats chinois. Confirmant son appétit insatiable, l’Empire du Milieu a plus généralement dopé les cours de pratiquement tous les métaux non ferreux. La remontée de l’aluminium s’explique également par le net renchérissement des coûts de l’énergie ces derniers mois. Car les transformations de la bauxite en alumine et de l’alumine en aluminium sont très énergivores et impactent tout naturellement les cours.

De nombreux sites de production ont fermé en 2011 dans le sillage de la baisse des cours de l’aluminium. Cela ne va-t-il pas entraîner un déficit du côté de l’offre ?

Seuls 6 % à 12 % des capacités de production ont fermé. Les sites les moins rentables ont été concernés, le prix de l’aluminium étant passé sous leurs coûts de production. Rusal pourrait d’ailleurs couper 6 % de ses capacités en 2012. Le nombre de fermetures est toutefois à relativiser car de nouvelles capacités ont parallèlement vu le jour. Alcoa a ainsi fermé l’équivalent de 531 000 tonnes à travers le monde, mais a mis en service dans le même temps 740 000 tonnes en Arabie Saoudite. Et Norsk Hydro devrait bientôt voir son site du Qatar entrer en pleine production. Plus généralement, le marché de l’aluminium affiche un surplus de 700 000 à 900 000  tonnes de l’offre face à la demande.

Le récent rebond des prix de l’aluminium vous paraît-il éphémère ?

Les perspectives concernant la demande d’aluminium sont clairement positives. Une hausse de 6 % à 10 % est attendue en 2012. La Chine devrait rester l’élément moteur, avec une demande qui devrait progresser de 12 % à 13 % contre une augmentation de 3 % à 4 % au niveau mondial. Au Final, les prix de l’aluminium ne devraient donc pas baisser. Ils pourraient même encore légèrement se renchérir en ce début d’année. Mais tout dépendra de la santé de l’économie mondiale. Les prix de l’aluminium pourraient finalement osciller entre 2 400 et 2 500 dollars la tonne d’ici à fin 2012.
Portrait
Léopold Michallet
 Analyste matières premières,Prim’ Finance.


> Voir les archives

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°241 - Septembre 2015

Nos partenaires