Publicité

Publié le 05/11/2015 - Par la rédaction

Supply chain : GT Logistics investit pour convaincre les acheteurs

Pour glaner de nouveaux contrats, GT Logistics souhaite investir pour le compte de ses clients, se développer dans l’industriel et les activités périphériques à la logistique. Son chiffre d’affaires reste stable, au-dessus de 50 millions d’euros.

Face à la perte de certains contrats (Quiksilver, Turbomeca) et un chiffre d’affaires qui peine à décoller des 50 millions d’euros pour un effectif de 650 personnes, GT Logistics (26,7 % du chiffre d’affaires du groupe GT) mise sur son modèle familial et sa capacité d’investissement. Le prestataire, dont 91,5 % du capital appartiennent à la famille Sarrat et le reste aux salariés, va mettre ses capitaux propres et son faible endettement au service des projets de ses clients. Une stratégie de différenciation, qui répond au souhait des industriels d’investir uniquement dans leur cœur de métier. Avec des contrats spécifiques plus longs (20 ans par exemple) que la prestation logistique (trois à cinq ans en général), sept millions d’euros sont déboursés en immobilier et cinq millions en matériel, correspondant à près de 15 millions de chiffre d’affaires annuel et à 200 emplois.

 

De nouveaux savoir-faire

A l’instar de Daher, la branche logistique du groupe GT désire également élargir sa palette de sous-traitance vers des missions plus industrielles : préparation de matières premières, traitement de surface ou conditionnement de produits finis. Pour se développer à l’étranger, elle préfère suivre des clients français, comme cela devrait se concrétiser avec un acteur aéronautique au Maroc. En matière de croissance externe, « nous ne ciblons pas de concurrents directs, car nous ne souhaitons pas simplement acheter des parts de marché. En revanche, nous envisageons d’acquérir de nouveaux savoir-faire périphériques à notre métier, plutôt des start-up dans les systèmes d’information, la robotisation, la réalité augmentée, le conseil ou encore l’e-santé », précise le président Éric Sarrat.

 

Une vague de primo-externalisation

Outre la reconduction de quatre contrats (Ratier-Figeac, Emin Leydier, Orion Engineered Carbons et Trimet), GT Logistics a récemment décroché de nouveaux clients, qui pour la plupart externalisent pour la première fois leur logistique : la filiale Imeca de Michelin qui fabrique des machines de production de pneus (10 personnes embauchées), l’atelier industriel de l’armée de l’air à Ambérieu-en-Bugey (25 personnes recrutées) ou encore la biscuiterie pour marques de distributeurs Poult (construction avec CCR d’une plateforme logistique de 14 000 m2 à Montauban).

 

Les directions achats se consultent

De son côté, Arkema a confié la logistique de trois usines Seveso 2 (avec reprise d’une trentaine de personnes), qui était précédemment assurée par trois prestataires différents. L’acheteuse du groupe de chimie a d’ailleurs été consultée par la direction achats de Suez Environnement, qui souhaitait approfondir la candidature de GT Logistics. Enfin, celui-ci traite depuis juillet les retours de produits non alimentaires de Lidl pour la moitié sud du territoire français, soit entre 100 000 et 900 000 pièces par semaine. Accompagné par un investissement de trois millions d’euros dans la mécanisation, ce contrat permet de garantir la pérennité du site de Rives (30 000 m2, 80 collaborateurs), jusqu’ici dédié à Quiksilver, qui a délocalisé sa logistique à Anvers.

Publié le 05/11/2015 - Par la rédaction

Soyez les premiers à régir à cet article

Réagir à cet article

Les réactions sont réservés à nos lecteurs ayant un compte.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur et tout visiteur pourra signaler un contenu de nature à présenter un caractère illicite à l’adresse suivante : contact@lettredesachats.fr

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°283 - Juin 2019

Les indicateurs

Les indicateurs Commoprices

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play