Publicité

Publié le 10/04/2014 - Par la rédaction

Sanofi : plus clair vis-à-vis des fournisseurs connus et plus attirant vis-à-vis des autres

Le groupe pharmaceutique français veut clarifier son fonctionnement et ses intentions auprès de ses fournisseurs. Un site-vitrine remplit cet objectif depuis peu.

Fin janvier, le groupe Sanofi (14,2 milliards d'euros d'achats dans le monde en 2013, dont 4,2 milliards d’euros en France) a mis en ligne son premier site fournisseurs. Le but affiché de ce site est avant tout la communication : faire connaître aux fournisseurs actuels – plus de 100 000 – et potentiels, ainsi qu'aux candidats potentiels, la vision de la direction achats du groupe Sanofi, sa façon de fonctionner, ce qu'il achète et l'approche retenue en matière d'achats responsables (environnement, pratiques salariales et droits de l'homme, pratiques commerciales équitables, chaîne d’approvisionnement responsable). « Nous voulons être plus efficace avec les fournisseurs qui nous connaissent, explique Jean-Philippe Collin, le directeur des achats, et éveiller ceux qui ne nous connaissent pas encore. C'est pourquoi nous publions nos attentes et nos engagements, ainsi que les engagements que nous attendons de la part de nos fournisseurs. »

 

120 catégories d'achat

La visite sur le site est purement anonyme, puisqu'aucun identifiant n'est demandé. De fait, aucune donnée utilisateur n'est collectée. Un petit moteur de recherche baptisé « Ce que nous achetons » permet de connaître les produits et services recherchés par domaine d'achat (marketing et ventes, scientifique et clinique, achats généraux, distribution, maintenance) puis par catégorie. Mais en dehors de cette liste, rien ne permet d'entrer dans le détail ou d'être interactif. Impossible par exemple de déposer une candidature ou de connaître les appels d'offres ; pour cela, un lien vers la plateforme historique e-Sourcing (avec mot de passe et comptes personnels) a été prévu.

C'est que, plutôt qu'un pivot de la négociation et de la gestion des candidatures, le site est d'abord la vitrine de la direction des achats et le témoin de ses évolutions. « Depuis que nous avons entamé la transformation de nos achats en 2010, rappelle Jean-Philippe Collin, nous n'avions pas de site fournisseurs pour clarifier ces changements. Toute notre organisation est aujourd'hui basée sur les catégories d'achat. Nous les avons estimées à 120 et chacune fait l'objet d'une stratégie qui est décrite formellement entre l'acheteur et les leads specifiers, en quelque sorte les prescripteurs-maîtres dans chaque domaine. Quelle que soit la stratégie, il y a des fournisseurs dans chaque catégorie avec lesquels nous voulons amplifier la relation, d'autres avec qui nous voulons tester, innover. »

 

Un module innovation en réflexion

S'il clarifie les intentions d’achats innovants, le nouveau site ne permet pas encore de les « aspirer ». « C'est notre objectif, assure le directeur des achats ; nous allons à l'avenir créer un module d'interactivité qui concernera l'innovation et permettra aux fournisseurs de la faire connaître. De même, nous voulons intégrer au site des solutions plus techniques, de type e-sourcing. » Pour le moment, seuls quelques documents sont téléchargeables (Charte de la relation fournisseurs et Code de conduite) ; un lien vers le site d'emplois, stages et VIE du groupe est également accessible, ainsi que des liens vers les sites achats d'autres pays (Etats-Unis, Mexique, Italie et Benelux).

Publié le 10/04/2014 - Par la rédaction

Soyez les premiers à régir à cet article

Réagir à cet article

Les réactions sont réservés à nos lecteurs ayant un compte.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur et tout visiteur pourra signaler un contenu de nature à présenter un caractère illicite à l’adresse suivante : contact@lettredesachats.fr

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°280 - Mars 2019

Les indicateurs

Les indicateurs Commoprices

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play