Publicité

Actualité

Publié le 22/04/2005 - Par la rédaction

Pays à bas coûts : vague de rapports sur les délocalisations

Chacun y trouvera sans doute son compte, optimistes comme alarmistes. Mais dans l’ensemble, les dernières études en date sur le transfert des emplois de France vers les zones à bas coûts penchent plutôt du côté d’une amplification à venir du phénomène.

Le cabinet Altedia, dans une étude réalisée pour le compte du ministre des Affaires sociales, Jean-Louis Borloo, explique que les délocalisations touchent non seulement les grands groupes mais aussi les petites entreprises et affectent la quasi-totalité des secteurs. Parmi les raisons avancées par les chefs d’entreprise interrogés pour justifier leur choix, les questions de coût ont bien entendu leur importance. Ainsi sont cités la faiblesse du coût du travail, le moindre coût des matières premières et leur plus grande disponibilité ainsi que la hausse de l’euro par rapport au dollar. Les autres arguments avancés sont la proximité avec les marchés en croissance, l’attractivité du tissu productif local et l’image négative de la France aux yeux des dirigeants étrangers. Pour Altedia, aucune politique publique ne semble possible pour enrayer le mouvement. Pire, une autre étude, œuvre du cabinet Katalyse sur commande du président de la Commission des finances du Sénat, Jean Arthuis, indique que 200 000 emplois sont menacés dans les services et devraient être transférés à l’Est ou en Asie d’ici 2010, soit un quart des créations d’emploi prévues dans le secteur d’ici cette date… Le Commissariat général au plan essaie bien de faire entendre une voie discordante dans son propre rapport. Il y explique que les dirigeants de PME ne sont pas focalisés uniquement sur les coûts et qu’aller chercher des marges de rentabilité financière à tout prix n’est pas la seule solution.


 

Publié le 22/04/2005 - Par la rédaction

Soyez les premiers à régir à cet article

Réagir à cet article

Les réactions sont réservés à nos lecteurs ayant un compte.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur et tout visiteur pourra signaler un contenu de nature à présenter un caractère illicite à l’adresse suivante : contact@lettredesachats.fr

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°286 - Octobre 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play