Publicité

Publié le 11/07/2015 - Par la rédaction

Midest : un salon à la relance

Les organisateurs prévoient plusieurs nouveautés pour redynamiser le rendez-vous annuel du Midest. La prochaine édition du salon de la sous-traitance mettra à l’honneur l’industrie du futur.

Alors que le nombre d’exposants s’érode légèrement ces dernières années (1 678 l’an dernier) et que la fréquentation fluctue autour de 41 000 personnes (dont 54 % de donneurs d’ordres), la nouvelle directrice du Midest, Marie Jason, lance plusieurs initiatives pour redynamiser le salon de la sous-traitance industrielle.

Dès la prochaine édition, qui se déroulera du 17 au 20 novembre prochain au parc des expositions de Villepinte, des segments innovants, comme la fabrication additive ou le textile technique, seront mis en valeur à travers des animations spécifiques. Quatre points info seront consacrés à l’emploi et à la formation, à l’impression 3D, à l’usine du futur et aux trophées de la sous-traitance industrielle. Les conférences se concentreront sur quatre thématiques : tendances et innovations, économie de l’entreprise, industrie du futur et retours d'expériences (de réalisations remarquables, de relations avec les donneurs d’ordres…). Pour optimiser les flux, un « boulevard circulaire » et une nouvelle signalétique seront mis en place, l’enregistrement sera simplifié.

Afin d’attirer de nouveaux exposants, une offre dédiée avec un accompagnement spécifique est proposée. A période comparable, ils sont déjà 10 % plus nombreux que l’an dernier. Le programme de recrutement de visiteurs est également renforcé, avec notamment l’utilisation de nouvelles bases de données et un plan média multicanal renouvelé. Pour développer la mise en relation sur le salon, de nouveaux outils de recherche d’exposants seront mis à disposition et des rencontres entre collectifs seront organisées.

 

Construire l’industrie du futur

Au lieu d’un pays et d’un secteur, la 45ème édition du Midest mettra à l’honneur « l’industrie du futur », qui correspond à la quatrième révolution industrielle (big data, objets connectés, biotechnologies, efficacité énergétique, économie circulaire…), ainsi qu’au nouveau programme industriel de l’Etat, lancé en avril 2015. Celui-ci mise sur les synergies entre les différentes filières et intègre l’ensemble des forces industrielles et des parties prenantes. Il vise à la fois à moderniser les usines avec les technologies les plus récentes et à réussir la transformation numérique des industriels.

Pour cela, le ministère de l’Economie va octroyer 2,5 milliards d’euros en avantages fiscaux et 2 milliards en prêts de développement, via la banque publique d’investissement. Afin de développer l’offre technologique sur les marchés clés, Bercy dispose également de 300 millions d’euros de subventions et avances remboursables, ainsi que 430 millions au sein du fonds pour les sociétés de projet industriel. Pour accélérer la prise de conscience des entreprises et promouvoir le savoir-faire français à l’international, quinze projets vitrine seront sélectionnés. À moyen-long terme, un grand événement mondial pourrait être organisé sur le modèle de la foire de Hanovre. Un appel du pied aux organisateurs du Midest.

Publié le 11/07/2015 - Par la rédaction

Soyez les premiers à régir à cet article

Réagir à cet article

Les réactions sont réservés à nos lecteurs ayant un compte.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur et tout visiteur pourra signaler un contenu de nature à présenter un caractère illicite à l’adresse suivante : contact@lettredesachats.fr

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°280 - Mars 2019

Les indicateurs

Les indicateurs Commoprices

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play