Publicité

Actualité

Publié le 11/02/2005 - Par la rédaction

L’épouvantail chinois

La fin des quotas n’est vieille que d’un mois et déjà, les inquiétudes. Les importations de textile chinois explosent depuis le 1er janvier.

Les industriels européens du secteur s’agitent, le secrétaire d’État au Commerce extérieur français, François Loos, parle de saisir Bruxelles et la Grèce ne manquera pas de faire de même. Pour les acheteurs, rien de bien nouveau. La nouveauté, il s’agit plutôt de la chercher du côté des prises de participations. Car les entreprises chinoises achètent. Après la reprise de Marionnaud par un conglomérat de Hong Kong, c’est au tour d’Henri Proglio d’évoquer la possible entrée à terme d’actionnaires chinois dans le capital de Veolia. Ces prises de participations déboucheront certainement sur des transferts de technologie à terme. Sur le point de s’allier à Rover, Shanghai Automotive ne fait ainsi pas mystère de son intérêt pour le savoir-faire technique et en matière de design de la marque britannique. Les acheteurs pourront bientôt retrouver en Chine nombre de produits à haute valeur ajoutée, traditionnellement attachés aux marchés les plus industrialisés. À prix cassés. Quant à savoir s’il restera des clients pour leur entreprise en France, c’est une autre question.

Publié le 11/02/2005 - Par la rédaction

Soyez les premiers à régir à cet article

Réagir à cet article

Les réactions sont réservés à nos lecteurs ayant un compte.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur et tout visiteur pourra signaler un contenu de nature à présenter un caractère illicite à l’adresse suivante : contact@lettredesachats.fr

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°286 - Octobre 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play