Publicité

Publié le 02/09/2013 - Par la rédaction

Grands comptes et PME : des partenariats d’innovation plus difficiles

Dans le cadre de l’université d’été du Medef, l’IE-Club a remis ses trophées à trois binômes de donneurs d’ordres et PME innovantes pour la qualité de leurs partenariats. Les résultats du troisième Observatoire de la relation grandes entreprises PME innovantes ont également été présentés.

Depuis trois ans, l’université d’été du Medef accueille tous les ans un rendez-vous incontournable de la relation entre grands comptes et fournisseurs : la remise des trophées de l’IE-Club, une association qui se propose de resserrer les liens entre PME innovantes et les partenaires indispensables de leur croissance : grands groupes, investisseurs, centres de recherche et organismes publics. Cette année encore, trouver un directeur des achats dans la salle n’était pas chose facile.

Après Marc Sauvage l’an dernier, venu recevoir un trophée pour Bouygues Télécom dont il était encore le directeur des achats (il est passé depuis à la tête des achats du conseil général du Centre et préside la Cdaf), le directeur industrie, achats et développement durable de Chronopost, Pascal Triolé était, cette fois, le seul représentant de la profession. Il a reçu le trophée de l’IE Club dans la catégorie développement durable avec son binôme, Patrick Souhait, le directeur général de la société Muses, avec lequel il a développé une offre de livraison en centre-ville par véhicules électriques. Les quatre autres lauréats sont Bouygues Construction et Techniwood, pour des chantiers pilotes qui ont permis l’homologation de panneaux en bois préfabriqué, et Euler Hermes ainsi que l’éditeur de logiciel Sidetrade, grâce auquel a été commercialisée une solution automatisée de gestion d’assurances-crédits.

Si plusieurs participants ont souligné la nécessité de passer outre les procédures d’achats classiques pour permettre à une relation d’innovation de se développer avec un fournisseur, la nécessité pour les grands groupes de réaliser des économies face à la crise semble en effet avoir nuit au développement de partenariats innovants. La proportion des PME interrogées, qui considèrent que les relations avec leurs clients et prospects s’est améliorée, est passée de 45 % en 2011 à 38 % en 2012, tandis que ceux qui témoignent d’une dégradation sont 29 % contre 10 % lors de la précédente étude.

Deux tiers des grandes entreprises pensent d’ailleurs que leur organisation n’est pas adaptée au développement de la relation avec les PME et dépensent moins de 20 % de leur budget avec des PME innovantes.

Publié le 02/09/2013 - Par la rédaction

Soyez les premiers à régir à cet article

Réagir à cet article

Les réactions sont réservés à nos lecteurs ayant un compte.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur et tout visiteur pourra signaler un contenu de nature à présenter un caractère illicite à l’adresse suivante : contact@lettredesachats.fr

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°285 - Septembre 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play