Publicité

Etude Supply chain

Actualité

Publié le 26/01/2016 - Par la rédaction

Etude Deloitte : désarroi face à la complexité des supply chain

Pour la deuxième année consécutive le cabinet Deloitte a mené un sondage en ligne auprès de 400 grandes entreprises dans le monde sur les nouveaux défis de la supply chain. Les trois principaux sont une pression accrue sur les prix (51 %), la rapidité des demandes de réponse (50 %) et les attentes clients en hausse (49 %).

Pour répondre à ces défis, quatre tendances, les deux premières déjà perçues l’an dernier – la transformation des supply chain en écosystèmes interdépendants et l’influence des nouvelles technologies sur ces écosystèmes clients-fournisseurs – et deux autres plus récentes – le rôle croissant de l’internet des objets et une nouvelle perception de la gestion des talents marquée par la nécessité croissante de collaboration en interne, comme vis-à-vis de l’extérieur, les fournisseurs innovants en particulier.

Si la perception de ces défis par les entreprises interrogées se précise, il semble en revanche que leur capacité à y répondre s’amenuise. En effet, la proportion des « Supply Chain Leaders », les entreprises qui s’estiment significativement au-dessus de la moyenne dans leur secteur sur deux indicateurs – l’OTIF (On Time In Full) et le taux de rotation du stock – a sensiblement diminué d’une année sur l’autre, passant de 12 % à 8 % du panel. Selon Deloitte, les entreprises les meilleures sur ces deux critères ont cinq fois plus de chances d’avoir une performance financière supérieure en termes de croissance de chiffre d’affaires et d’amélioration de la marge opérationnelle.

« L'écart se creuse entre les supply chain leaders et les suiveurs », constateMagalie Testard, associée conseil achats et supply chain chez Deloitte. « Les entreprises doivent évoluer dans un monde de plus en plus incertain, complexe, ambigu, analyse-t-elle. Les tissus fournisseurs sont de plus en plus allongés, avec des acteurs de plus en plus nombreux et souvent de beaucoup plus petite taille. Les toiles de valeur sont de plus en plus complexes et on les maitrise de moins en moins. »

 

Analyse prédictive

A l’appui de cette analyse, l’étude Deloitte montre des écarts significatifs quant à l’usage de certaines nouvelles technologies entre les supply chain leaders et les autres. Plus de la moitié des supply chain leaders (53 %) utilisent ainsi des outils d’analyse prédictive contre 25 % des entreprises dites « suiveurs ». Autres technologies sur lesquelles misent les leaders : l’impression 3 D, les technologies mobiles et embarquées ou encore les drones.

Mais la révolution industrielle n’est cela dit pas pour demain si l’on considère que la moyenne des investissements programmés dans ces nouvelles technologies pour les deux prochaines années est de 7 millions de dollars… c’est peu pour des entreprises de plus de 500 millions de dollars de chiffre d’affaires.

« Nous constatons une maturité dans la réflexion sur ces concepts mais des problèmes pour passer à l'exécution », relève Magalie Testard, qui précise : « en France, en particulier beaucoup d’entreprises sont dans une recherche de business case par rapport à ces nouvelles technologies émergentes. Elles y vont quand même, mais sous forme d’expérimentation. »

Outre des interrogations sur le ROI de ces nouveaux outils de gestion de la supply chain, les talents pour les mettre en œuvre efficacement font défaut. Et les Achats sont concernés au premier plan par cette lacune puisqu’il ne s’agit pas nécessairement de talents à recruter, mais plus largement de talents avec lesquels coopérer. En matière de nouveaux modèles de gestion des talents, le point sur lesquels les Leaders se distinguent le plus des suiveurs, est leur utilisation accrue d’expertise et de ressources externes. Ils sont 62 % à le faire contre 42 % pour les suiveurs.

 

Publié le 26/01/2016 - Par la rédaction

Soyez les premiers à régir à cet article

Réagir à cet article

Les réactions sont réservés à nos lecteurs ayant un compte.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur et tout visiteur pourra signaler un contenu de nature à présenter un caractère illicite à l’adresse suivante : contact@lettredesachats.fr

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°283 - Juin 2019

Les indicateurs

Les indicateurs Commoprices

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play