Publicité

Conseil Rachat

Actualité

Publié le 20/11/2018 - Par la rédaction

Conseil et BPO : Epsa rachète Experbuy

Jusqu’ici concurrents sur l’offre d’externalisation des achats de classe C, les cabinets Epsa et Experbuy s’associent, le premier rachetant 100 % du capital du second. Le fondateur d’Experbuy, Jacques-Emmanuel Durand prend la tête de l’offre BPO d’Epsa.

Le patron d’Epsa, Matthieu Gufflet et celui d’Experbuy, Jacques-Emmanuel Durand, viennent d’officialiser une union scellée depuis le mois de juillet, après de premières discussions entamées au printemps. Epsa rachète son concurrent en BPO achats Experbuy et crée ainsi un pôle BPO achats réalisant un chiffre d’affaires (y compris achats pour revente) de 260 millions d’euros (2018) avec un effectif dédié de 225 personnes, dont Jacques-Emmanuel Durand prend la direction. À la suite de cette opération, l’effectif total du groupe Epsa passe de 450 à 600 personnes. Matthieu Gufflet définit son positionnement comme du conseil en performance opérationnelle avec trois métiers : optimisation des achats, optimisation des processus et optimisation des charges.

« Nous avons une activité BPO achats depuis 2011, explique Matthieu Gufflet, un des points importants concernant cette activité est la question de la taille critique, c’est un métier de volumes. Un autre point clef est celui de la maturité qu’il est nécessaire de développer, tant sur le plan de l’organisation, que des processus et des outils. D’où l’idée de chercher un partenaire, quelqu’un qui soit aussi, voire plus mature que nous, qui pourrait piloter l’intégralité de cette phase de développement. Le meilleur selon ces critères était Experbuy. »

 

Associer BPO et conseil stratégique

« Le BPO achats est une activité maltraitée par les partons achats, par les DAF et aussi par les fournisseurs », déplore pour sa part Jacques-Emmanuel Durand qui poursuit : « nous travaillons sur des achats de classe C, généralement jugés non-stratégiques. Externaliser la gestion complète de ces achats est pourtant une décision stratégique. Or beaucoup de décideurs ont tendance à repousser à plus tard cette décision. Etre intégré au groupe Epsa nous confère un avantage certain : en intervenant sur la définition de la road map stratégique, ses experts sont susceptibles de positionner notre activité dans un projet global d’amélioration de la performance opérationnelle. »

Les deux enseignes se complètent en termes d’expertises métiers, mais aussi d’un point de vue géographique, avec une large présence en Europe – Allemagne, Angleterre, Suède, Norvège, Danemark, Espagne, Italie, Belgique, Roumanie, Pologne, République tchèque, bientôt la Slovaquie – et quatre nouveaux pays d’ici la fin de l’année 2019 en Asie – en plus des trois déjà couverts, Chine, Hong-Kong, Singapour –, ainsi qu’en Amérique du Nord.

Jacques-Emmanuel Durand déclare aussi avoir été séduit par « l’entiereté de l’offre » du groupe Epsa, en particulier sa capacité à associer au BPO une expertise en matière d’analyse des données. Cette expertise est apportée par Dhatim, qui met l’intelligence artificielle au service de l’analyse des dépenses et dans le capital duquel Epsa a pris une participation minoritaire en mai dernier (voir La Lettre des Achats n°272). L’autre bonus apporté par Epsa au BPO se situe dans le champ de l’analyse des processus et viendra d’une autre acquisition récente : une société spécialisée dans l’optimisation des process dont les deux associés fondateurs sont désormais eux aussi intégrés au groupe Epsa. Matthieu Gufflet devrait officialiser cette autre alliance avant la fin de l’année et promet encore d’autres rebondissements.

Publié le 20/11/2018 - Par la rédaction

Soyez les premiers à régir à cet article

Réagir à cet article

Les réactions sont réservés à nos lecteurs ayant un compte.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur et tout visiteur pourra signaler un contenu de nature à présenter un caractère illicite à l’adresse suivante : contact@lettredesachats.fr

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°277 - Décembre 2018

Les indicateurs

Les indicateurs Commoprices

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play