Publicité

Publié le 05/06/2014 - Par la rédaction

Colloque Gesat : Esat et EA de plein pied dans l’économie « ordinaire »

Le rendez-vous annuel du réseau Gesat, a réuni à Paris plus d’une centaine de dirigeants d’entreprises du secteur adapté pour un dialogue riche d’enseignement avec autant de représentants des directions achats et des missions handicap de leurs clients.

Résumer en une poignée de mots clefs le point de vue des directions achats, vis-à-vis des entreprises du secteur protégé et adapté (STPA) cela donne : « opportunités » et « bonnes pratiques » (Arnaud Minvielle, directeur général, BPCE achats, 8,6 millions d’euros d’achats au STPA en 2013) ; « démarrage » (Alice Piednoir, chargée de mission développement durable & achats responsables, UGAP, 355 000 euros d’achats au STPA en 2013) ; ou encore « communiquer » et « convaincre » (François Lacourt, directeur des achats adjoint de GRT Gaz, 820 000 euros d’achats au STPA en 2013).

Ces témoignages synthétisent bien la situation révélée par le deuxième Baromètre des achats au STPA réalisé par le réseau Gesat avec le concours de La Lettre des Achats (voir La Lettre des Achats n°228) : un mouvement est lancé, mais l’évolution est lente et nécessite un réel engagement. Certains donneurs d’ordres investissent des moyens dans le développement des achats au STPA, notamment en dédiant au moins une personne pour appuyer les acheteurs dans cette tâche (57 %), les plus avancées allant jusqu’à se fixer des objectifs d’achats chiffrés (43 %).

 

Plus innovants que communiquants

Côté directeurs d’Esat (établissement et services d’aide par le travail) et d’EA (entreprises adaptées), les mots prononcées étaient « innovation » (Cécile Bertrand Rallet, directrice des établissements Ménilmontant) et, encore une fois, « communication » (Benoît Codogno, directeur de l’ESAT de Moulins). Deux mots qui disent à la fois le principal atout de ces entreprises habitées par l’exigence de coller aux besoins de proximité des donneurs d’ordres et leur difficulté à se faire connaître.

L’étendue des activités que couvre l’établissement dirigé Cécile Bertrand Rallet illustre l’agilité de ces entreprises par rapport aux besoins des donneurs d’ordres. En quelques années, les Etablissements de Ménilmontant ont en effet développé des pôles culture, menuiserie, restauration, couture, conditionnement et sous-traitance diverse. En contrepartie, la directrice de l’entreprise n’adresse qu’une seule requête aux donneurs d’ordres : « contractualiser sur du long terme ». Une demande également relayée par Benoît Godogno qui, pour s’adapter à la demande des clients potentiels situées autour de ses deux établissements, à Moulins, a créé une activité de gestion électronique des documents.

Appuyé par de nombreux témoignage venus de l’assistance, il a pour sa part relevé la difficulté pour les dirigeants d’entreprises du STPA de professionnaliser leurs démarches marketing et communication, faute de temps et de ressources. Ce problème n’est cela dit pas propre au STPA. Il se pose à tous les patrons de PME, plus souvent préoccupés par le savoir-faire que le par le faire-savoir. Et comme pour n’importe quelle PME du secteur dit « ordinaire », les regroupements, notamment à l’échelle régionale, voire nationale, apparaissent comme une réponse possible.

Pour le colloque 2015, le président du réseau Gesat, Daniel Hauger, a d’ailleurs évoqué le souhait d’« impliquer plus encore les territoires ».

Publié le 05/06/2014 - Par la rédaction

Soyez les premiers à régir à cet article

Réagir à cet article

Les réactions sont réservés à nos lecteurs ayant un compte.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur et tout visiteur pourra signaler un contenu de nature à présenter un caractère illicite à l’adresse suivante : contact@lettredesachats.fr

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°284 - Juillet - Août 2019

Les indicateurs

Les indicateurs Commoprices

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play