Publicité

Publié le 30/04/2017 - Par la rédaction

BPCE : un startup Pass pour booster les partenariats

Le PDG du groupe, le patron du digital et le directeur de BPCE Achats viennent de lancer un « Startup Pass », un dispositif achats adapté pour appuyer l’ambition du groupe en matière de développement de solutions digitales.

Le PDG de BPCE, François Pérol, le nouveau patron du digital, Yves Tyrode et le directeur de BPCE Achats, Pascal d’Orlandi, réunis devant un public de startupers de l’environnement digital et de journalistes ont associé leurs voix fin mars pour adresser un message d’ouverture le plus clair possible à leurs partenaires potentiels. Un message assorti d’une série d’annonces illustrant la volonté du groupe de changer de braquet.

« Nous avons la conviction que ce qui nous arrive de plus important dans nos métiers de banquiers et d'assureur aujourd'hui, c'est la révolution technologique du digital, de l’intelligence artificielle, des données. Cela transforme de façon profonde nos métiers. Toute nos réflexions tourne autour de la manière dont nous pouvons saisir l'opportunité que cela représente en termes de nouvelles offres, de nouveaux services et de nouveaux partenariats », explique François Pérol.

Le groupe a inscrit cette ambition dans son organisation en mettant sur pied une équipe spéciale chargée de développer des projets à grande vitesse, la 89C3 task force qui s’appuie sur une digitale factory et six ou sept digitales centers où sera élaborée la stratégie digitale. « Nous allons passer à un rythme par saison de six mois, poursuit François Pérol, avec déjà une vingtaine de projets sur la première phase de printemps été 2017 » qui précise que « l'ensemble des métiers est embarqué sur cette aventure. »

Challenger 100 % des achats par des startups

« Avec les équipes des Achats, nous avons décidé de reprendre la manière dont nous travaillons avec les startups et plus généralement avec les entreprises du digitale », poursuit le directeur du digital, Yves Tyrode en annonçant la création d’un nouveau dispositif achats baptisé Startup Pass. Il s’agit d’abord d’une adaptation des process résumé ainsi par Pascal d’Orlandi : « plus de code informatique et moins de code civil. »

Dans la pratique cela donnera des contrats simplifiés, une adaptation des clauses de partage de propriété intellectuelle, une généralisation de la signature électronique des contrats, des échéanciers adaptés, un engagement de paiement à 20 jours après réception des factures.

La création du Startup Pass est aussi assortie d’un engagement fort de la part du groupe : que 100 % des achats aient été challengés par des startups. « Des lots seront identifiés pour les startups, pour qu'elles répondent en directe ou bien qu’elles participent au marché avec un intégrateur », précise Yves Tyrode.BPCE Achats travaille déjà depuis plusieurs mois à l’établissement d’une feuille de route d’innovation par catégories d’achats, avec le dispositif Numap, une cartographie par familles d’achats des sujets sur lesquels le numérique est susceptible de créer des ruptures.

 

Lire l’intégralité de cet article dans La Lettre des Achats N°260

Publié le 30/04/2017 - Par la rédaction

Soyez les premiers à régir à cet article

Réagir à cet article

Les réactions sont réservés à nos lecteurs ayant un compte.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur et tout visiteur pourra signaler un contenu de nature à présenter un caractère illicite à l’adresse suivante : contact@lettredesachats.fr

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°278 - Janvier 2019

Les indicateurs

Les indicateurs Commoprices

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play