Publicité

E-achat Nomination

Actualité

Publié le 14/06/2019 - Par la rédaction

Axiscope : Béatrice Lamourette, Chevalier dans l’Ordre National de la Légion d’Honneur

Jeudi 13 juin 2019. Paris. Béatrice Lamourette, co-fondatrice d'Axiscope, a reçu de Bernard Bourigeaud, fondateur d’Atos et Président du groupe Ingenico, les insignes de Chevalier dans l’Ordre National de la Légion d’Honneur. Et c’est tout à la fois l’entrepreneuriat, la french tech, les achats, les femmes dirigeantes qui étaient célébrés ce soir-là.

Elle en a fait des choses, Béatrice Lamourette, avant ce coup de fil à La Lettre des Achats pour nous présenter Axiscope (LDA n°248 – avril 2016), une startup ayant développé une solution achats collaborative, qu’elle avait lancée trois ans auparavant, en 2013,  avec son associé, disait-elle, Driss Rachdi, son mari en fait, qu’elle avait connu chez Microsoft. Avant de rejoindre l’éditeur de Redmond, au tournant des années 90, elle avait passé quelques onze années chez Hewlett Packard durant lesquelles elle a gravi bien des échelons d’une carrière commerciale que cette jeune ingénieure n’imaginait pas forcément après ses études.

Ecoute active

En résumant son parcours, Bernard Bourigeaud rappelait l’importance d’un apprentissage axé sur la prépondérance donnée au client, une forme d’écoute active du marché et par-dessus tout – et c’était souligné - une grande bienveillance pour les collaborateurs. Plus tard chez Microsoft, Béatrice Lamourette dit avoir retenu – au moins – trois principes de management : une approche P&L systématique, savoir rester sur son cœur de métier et au-delà, bâtir des modes de coopération avec ses partenaires… Il reste probablement un peu de toutes ces approches chez Axiscope, un petit éditeur encore aujourd’hui, mais qui grandit peu à peu avec des clients de choix. Le tout premier, on peut le dire maintenant, a été le groupe Galeries Lafayette (et son directeur des achats indirect de l’époque, Patrice Fortin). Parmi les derniers arrivés figure notamment la division Access Mechanisms d’U-Shin, un équipementier automobile, ex-Valeo. Pour l’anecdote, l’équipe Axiscope est installée à Orsay à la même adresse… qu’Ivalua. « Mais nous, bâtiment B, sur cour et je ne suis pas sûr qu’ils le sachent, ne leur dites pas ! », nous avait dit Béatrice Lamourette à l’époque en riant. De bon cœur. Sans malice. Avec bienveillance.

Encore une dernière chose ! Restons avec cette formule dans le monde de la tech… Il faut le dire ici : Béatrice Lamourette est une femme engagée ; elle est bénévole de l’Association Jeunesse et Entreprise et membre de l’Association Quelques Femmes du Numérique. Elle n’avait pas hésité à témoigner dans l’enquête que nous avons consacré au début de cette année à l’émergence croissante des femmes à des postes à responsabilités dans les achats (LDA 278 – janvier 2019). Le sujet pouvait être… casse gueule. Pas avec notre interlocutrice. Et toutes celles qui ont contribué aussi. Il y aurait dans certaines écoles d’ingénieurs aujourd’hui moins d’étudiantes que dans les années 80 ! Il faut aider les candidates à briser le plafond de verre ! Faire mentir les statistiques d’inscriptions trop faibles et ne pas revenir en arrière surtout. Aller de l’avant. Il y a un bel exemple. A suivre…

Publié le 14/06/2019 - Par la rédaction

Soyez les premiers à régir à cet article

Réagir à cet article

Les réactions sont réservés à nos lecteurs ayant un compte.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur et tout visiteur pourra signaler un contenu de nature à présenter un caractère illicite à l’adresse suivante : contact@lettredesachats.fr

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°285 - Septembre 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play