Publicité

Actualité

Publié le 03/06/2005 - Par la rédaction

Textile : la Chine durcit le ton

Le gouvernement chinois vient de remettre en cause les concessions qu’il avait faites la semaine dernière à l’Union européenne et aux États-Unis dans l’espoir de stopper l’escalade du conflit.

Vexée par des mesures d’urgence qu’elle juge infondées, la Chine a annoncé qu’elle ne s’interdisait plus, par ailleurs, de porter à son tour l’affaire devant l’OMC le moment venu. Le secteur textile est donc un peu plus proche d’une vraie guerre commerciale. En début de semaine, le ministre des Finances chinois a décidé l’élimination pure et simple de l’essentiel des taxes à l’exportation instaurées le 1er janvier puis le 28 mai et qui avaient pour but de calmer les inquiétudes occidentales. Cette révocation constitue une double réplique, contre la procédure d’urgence lancée à Bruxelles sur les exportations chinoises de tee-shirts et de fil de lin et contre les quotas instaurés par l’administration Bush sur sept catégories de produits textiles. Peter Mandelson pour l’UE et Carlos Gutierrez pour les États-Unis risquent de faire le voyage de Pékin bien plus souvent qu’à leur tour dans les mois qui viennent. En attendant, les acheteurs basés en Chine ne devront plus faire face au renchérissement de leur poste de dépenses textile.

Publié le 03/06/2005 - Par la rédaction

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play