Publicité

Actualité

Publié le 21/10/2005 - Par la rédaction

Ressources humaines : l’avenir grand ouvert pour les achats

Le thème de la gestion de carrière a particulièrement intéressé le public de responsables des achats du dernier « jeudi de l’achat » organisé par la section Île de France de la CDAF.

Le cabinet de recrutement Big Fish l’a confirmé, la cote des acheteurs est au beau fixe. Quatre facteurs poussent la demande : la reconnaissance de la compétence métier des acheteurs, leur besoin de compétence « comportementale » pour faire face au changement rapide des organisations et des besoins des clients, la mobilité grandissante des acheteurs et l’appel d’air de nouveaux secteurs, comme la banque, l’assurance, la pharmacie ou les services publics. Même si c’est une bonne nouvelle, ce contexte oblige les managers des achats à renouveler les compétences de leurs équipes pour les rendre attrayantes et compétitives. Selon Big Fish, il faut recruter ou former pour éviter trop de profils « anciens », pour qui l’anglais ou le marché asiatique posent problème. L’internationalisation et la mobilité des équipes doivent être des priorités.
Un bon profil suppose un anglais courant, si possible une autre langue, la capacité de manager des équipes, de travailler en mode projet, d’être mobile et bon communicant : le technicien doit devenir commercial… La progression de carrière idéale est la suivante : acheteur entre 25 et 35 ans, manager entre 35 et 45, puis directeur au-delà. Si une carrière se gère d’abord par les opportunités, les catégories d’achats déterminent souvent la suite du parcours. Et sur ce point, le responsable des achats directs sera promis au plus bel avenir.

Publié le 21/10/2005 - Par la rédaction

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play