Publicité

Actualité

Publié le 10/06/2005 - Par la rédaction

Réduction des coûts : Daimler-Chrysler impose à Smart une cure d’austérité

En réduisant la voilure et en poussant les synergies avec Mercedes, le groupe espère, sept ans après le lancement de sa mini-voiture, sortir du rouge.

Une nouvelle stratégie, préparée par le cabinet de conseil Bain, prévoit un allègement radical des structures et des fonctions de la branche mini-voitures de Daimler-Chrysler grâce à une meilleure intégration dans le groupe et à une plus forte sous-traitance. Ulrich Walker, le nouveau président de la filiale a rappelé, dans sa conférence de presse de présentation, la réussite du cas Porsche dans les années 1990, auquel avaient été appliqué à la fois une réduction des coûts et une concentration sur un seul modèle. Dans le cas du plan appliqué à la Smart, la gamme va être concentrée autour de deux modèles et la réduction des coûts fixes visée est de 30 %. Par ailleurs, Ulrich Walker a insisté sur les synergies achats à mettre en place, ces derniers étant désormais gérés par la maison-mère.

Publié le 10/06/2005 - Par la rédaction

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play