Publicité

Actualité

Publié le 27/05/2005 - Par la rédaction

Pays à bas coûts : les voitures chinoises arrivent

Le constructeur chinois Chery vient de passer un accord avec un importateur américain pour la vente de 250 000 véhicules aux États-Unis à partir de 2007.

Comme Honda, qui exporte vers l’Europe des véhicules intégralement fabriqués en Chine, Chery estime que le marché chinois entre dans une nouvelle phase. De la fabrication simple pour le marché local, la Chine va devenir également une base d’export pour les autres marchés. La transition n’en est cependant qu’à ses débuts. Selon le cabinet spécialisé JD Power, sur 405 000 véhicules exportés en 2004, seulement 10 000 étaient des véhicules individuels. La différence de qualité et le coût élevé des composants donnent encore quelques années de répit. À moins que le différentiel de qualité ne se résorbe plus vite que prévu. D’autant plus que la production locale, 3 millions de véhicules à l’année, dépasse actuellement la demande sur le marché chinois de près de 500 000 unités. Et que le gouvernement chinois encourage le mouvement à l’exportation, par le biais de subventions et d’incitations fiscales notamment. Heureusement pour les constructeurs occidentaux, la Chine reste un importateur net de pièces détachées. Ce qui maintient à un niveau élevé le coût total de fabrication d’un véhicule, malgré le bas coût de la main-d’œuvre.

Publié le 27/05/2005 - Par la rédaction

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play