Publicité

Actualité

Publié le 15/04/2005 - Par la rédaction

Forum Desma : la Chine, paradis ou enfer pour les acheteurs ?

Les étudiants du Desma ont tenu, comme de coutume, leur forum annuel dans les locaux de l’IAE de Grenoble. Il s’agissait de répondre à la question suivante : la Chine est-elle un Eldorado pour les acheteurs ?

Si le profit est toujours bien présent en Chine, il repose sur des éléments fragiles et les risques ne sont pas négligeables. De plus, il se pourrait bien que la donne change au profit des nouveaux pays à bas coûts. Le premier secrétaire de l’ambassade de la république populaire de Chine en France, Dai Tianhua, a ouvert le débat en abordant le réveil économique et politique du pays. Comparaison à l’appui : la Chine vit aujourd’hui ses trente Glorieuses. Il a rappelé que la Chine et la France ont multiplié par quatre leurs échanges commerciaux en l’espace d’une dizaine d’années et que l’IAE de Grenoble est une des premières universités à avoir signé un accord de partenariat avec les universités chinoises. Avec un constat : « La Chine a ouvert en grand ses portes. Le marché chinois a toujours besoin de personnel compétent ».

Après cette introduction, Jean-Christophe Figueroa, vice-président achats du groupe Valeo, a récusé l’idée reçue que le sourcing en Chine est un effet de mode récent : « Nous avons une présence industrielle depuis plus de dix ans ». Mais le sourcing va en s’amplifiant. C’est ce qu’a expliqué Jean Oury, directeur du sourcing dans les pays à bas coûts pour l’équipementier : « Nous avons réalisé 10 % de nos achats en Chine en 2004. Nous voulons passer à 30 % en 2010, soit un montant de 2 milliards d’euros. Il existe dans le pays de nombreux fournisseurs de composants, des taux horaires bon marché, une forte réactivité et une bonne capacité d’investissement ».

Publié le 15/04/2005 - Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°297 - Octobre 2020

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play