Publicité

Actualité

Publié le 01/04/2005 - Par la rédaction

Fiscalité : les nouveaux membres de l’UE font pression à la baisse

Fiscalité : les nouveaux membres de l’UE font pression à la baisse Sous la pression des pays à bas coûts d’Europe de l’Est, le taux moyen de l’impôt sur les sociétés au sein de l’UE est déjà passé de 38 % en 1997 à 31 % aujourd’hui. Et ce ne pourrait être que le début.

Face à la concurrence des nouveaux États membres, le gouvernement allemand réfléchit à une baisse de son impôt sur les sociétés afin de continuer d’attirer les investissements étrangers. Ce taux est aujourd’hui l’un des plus élevés d’Europe, à 38 %, et pourrait être abaissé de 6 points. Quelle que soit l’issue de cette réforme, le simple fait qu’elle soit projetée en dit long sur l’impact des fiscalités allégées des pays d’Europe de l’Est sur les politiques économiques des grandes économies d’Europe occidentale. À l’Est, le taux d’IS évolue entre 15 % en Lituanie et en Lettonie à 28 % en République tchèque. La France et l’Allemagne commencent donc à prendre la mesure du danger que cette situation peut faire peser sur le volume d’IDE investis sur leur sol. Réformes aidant, les usines et les achats pourraient finir par revenir à l’Ouest un jour, qui sait.

Publié le 01/04/2005 - Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°296 - Septembre 2020

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play