Publicité

Actualité

Publié le 18/03/2005 - Par la rédaction

Énergie : l’Espagne et l’Allemagne sous pression pour l’ouverture de leurs marchés

L’Union européenne a menacé cette semaine les deux pays de sanctions s’ils persistaient à ne pas mettre en œuvre la libéralisation des marchés de l’électricité et du gaz.

Dix pays au total, sur les 25 de l’Union européenne, sont ainsi dans le collimateur de Bruxelles. Andris Piebalgs, le commissaire européen à l’énergie, leur donne deux mois pour mettre fin aux situations de monopoles de fait existant encore. Avec l’Espagne et l’Allemagne, qui intéressent au premier plan les directions des achats, la Belgique, l’Estonie, la Grèce, la Lettonie, le Luxembourg et la Suède sont également cités comme manquant à leurs engagements, à la fois sur le marché de l’électricité et sur celui du gaz. L’Irlande et la Lituanie sont en retard, quant à elles, sur le gaz seulement. La libéralisation totale de ces marchés aurait dû normalement intervenir en juin 2003. La France, elle, n’est pas épinglée. Officiellement, toutes les mesures d’adaptation de sa législation ont été prises. Quant à la situation de fait, il faudrait demander aux acheteurs.

Publié le 18/03/2005 - Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°295 - Juillet - Août 2020

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play