Publicité

Actualité

Publié le 21/10/2005 - Par la rédaction

Chine : pas de raz de marée des capitaux à l’étranger

Si les entreprises chinoises couvrent le monde de leurs produits, elles préfèrent concentrer leurs capitaux sur leur marché domestique dans les trois prochaines années.

Tel est le constat de l’étude de « The Economist Intelligence Unit » : « Domestic companies in China : Taking on the competition », co-sponsorisée par Norton Rose. Le panel est composé de 176 dirigeants d’entreprises de Chine continentale et d’experts locaux. Un faible nombre de sociétés chinoises prévoit d’investir à l’étranger : 17 % dans des pays asiatiques, 12 % en Europe ou en Russie et 11 % en Amérique du Nord. Les investissements chinois à l’étranger devraient s’élever à 30 milliards de dollars d’ici à 2009, soit 2,4 % de l’investissement total mondial.
91 % de ces entreprises préfèrent s’intéresser à leur marché intérieur, pour faire face à une concurrence surtout locale. Pour 59 % d’entre elles, la concurrence vient surtout des grands groupes étatiques et pour 49 % des sociétés chinoises privées. En revanche, elles sont disposées à conclure des alliances stratégiques avec des groupes étrangers pour développer de nouvelles technologies. Elles sont aussi conscientes des risques économiques qui restent à surmonter : 81 % du panel citent la forte pression sur les prix due à une croissance incontrôlée du marché intérieur, 34 % les problèmes liés à l’informatique et à la logistique, 23 % le manque d’éthique des dirigeants des entreprises et de leurs collaborateurs. Certains de souligner aussi les problèmes dus à l’intervention du gouvernement dans le système bancaire et à la pénurie de fonds de roulement.

Publié le 21/10/2005 - Par la rédaction

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play