Publicité

Actualité

Publié le 27/05/2005 - Par la rédaction

Automobile : Ford au chevet de Visteon

Ford a beau ne pas être au mieux, le numéro trois mondial de l’automobile a néanmoins trouvé les ressources nécessaires pour secourir son ex-filiale, l’équipementier Visteon, encore plus mal loti du fait de l’envolée du prix des matières premières.

Concrètement, Ford reprendra prochainement 24 des sites de Visteon aux États-Unis et au Mexique dans l’optique de les revendre à terme. Et récupérera 17 400 salariés de son ancienne division qui dépend, elle, à 70 % de son ancienne maison-mère. Mieux. Le géant américain prendra à son compte les couvertures santé et retraite d’ex-employés de Visteon, tout en épongeant les pertes d’exploitation de ce dernier, lesquelles se montent tout de même à 125 millions de dollars pour le premier trimestre. Ford prêtera enfin 250 millions pour éponger une dette dont l’échéance tombe en août prochain. À vrai dire, et en dépit des apparences, cet accord est bien gagnant-gagnant pour les deux partenaires dont la séparation remonte maintenant à cinq ans. Ford verrouille ainsi son accès aux pièces détachées indispensables à sa gamme. Autrement dit, assainir les finances de son ancienne filiale, c’est d’une certaine manière garantir sa propre activité. Sans compter que, financièrement parlant, Ford vise à réaliser des économies de l’ordre de 600 à 700 millions de dollars par an d’ici cinq ans. 

Publié le 27/05/2005 - Par la rédaction

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play