Publicité

Actualité

Publié le 03/06/2005 - Par la rédaction

Acier : Nippon Steel impose des hausses de prix à Toyota et Nissan

Le principal fournisseur d’acier des constructeurs automobiles japonais, Nippon Steel, leur impose des hausses des prix de l’acier comprises entre 10 % et 20 %. Le principal motif évoqué pour justifier cette augmentation est la hausse de ses propres coûts.

En effet, Nippon Steel doit supporter une progression de 71,5 % des prix du minerai de fer et un doublement de ceux du coke. Puisque cette hausse est exactement la même que celle imposée par les grands groupes miniers aux sidérurgistes européens, des questions se posent pour les constructeurs automobiles européens. Mais leur situation reste meilleure pour plusieurs raisons. Le marché de l’acier est nettement plus tendu au Japon qu’en Europe tout d’abord. Toyota, Nissan ou Mitsubishi n’ont donc guère le choix : ils doivent accepter les augmentations pour sécuriser leurs approvisionnements. De plus, grâce à des contrats trisannuels arrivant à échéance fin 2005, les constructeurs français vont encore échapper à la hausse cette année. Mais le réveil risque d’être difficile, des rattrapages seront demandés, par Arcelor notamment. En outre, ce dernier devrait profiter de ces négociations pour introduire de nouvelles clauses dans les contrats trisannuels, notamment une indexation des prix de l’acier sur ceux du minerai de fer et du coke. De leur côté, les équipementiers automobiles, dont les contrats sont annuels, ont déjà dû supporter des augmentations pouvant atteindre 40 % au début de l’année.

Publié le 03/06/2005 - Par la rédaction

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play