Publicité

Conseil Industries

Actualité

Publié le 10/02/2012 - Par la rédaction

RFF : un contrat sur cinq ans avec KLB Group

RFF a confié en décembre dernier un contrat à KLB Group pour la prise en charge de ses achats. Valable pour cinq ans, ce contrat ne concerne pas seulement les achats non stratégiques, mais la totalité du périmètre, soit un montant total potentiel de 6,47 milliards d’euros.

Lancé au second semestre 2010 (voir La Lettre des Achats n°192, mars 2011), ce projet d’externalisation achats a pour objectif d’améliorer la cohérence stratégique et la performance économique des achats de RFF. Avec une équipe composée de six acheteurs, la direction des achats laisse déjà la main sur la majorité des dépenses à des opérationnels du groupe, mais aussi à la SNCF.

Celle-ci gère pour le compte de RFF environ 2 milliards d’euros par an, qui mobilise 200 personnes pour une facture de 33 millions d’euros. Il s’agit d’achats de travaux et d’équipements ferroviaires sur lesquels elle sera désormais mise en concurrence avec KLB Group. Cette délégation bien particulière confiée au transporteur public, principal client, mais aussi principal fournisseur de RFF, ne donnait en effet pas pleine satisfaction, en particulier en termes d’économies générées, mais aussi de reporting.

Les montants en jeu sont colossaux. Mais la tâche déléguée à RFF est aussi très délicate, dans la mesure où il faudra mener à bien une mission de conduite du changement en interne auprès des opérationnels, qui géraient jusqu’ici pour la plupart ces dépenses en direct, avec une coordination du service achats. L’externalisateur devra s’adapter à l’organisation des 12 entités régionales du groupe, qui jouissent d’une forte autonomie.

Après avoir été sélectionné dans un premier temps parmi six autres externalisateurs début 2011, KLB Group a finalement été retenu en négociation exclusive en courant d’année. Au deuxième semestre 2011 ses équipes ont donc déjà pu avoir un avant goût de ce qui les attend, sur un premier montant de 200 millions d’euros comprenant : informatiques, moyens généraux, étude d’ingénierie amont, électricité.

Publié le 10/02/2012 - Par la rédaction

Soyez les premiers à régir à cet article

Réagir à cet article

Les réactions sont réservés à nos lecteurs ayant un compte.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°241 - Septembre 2015

Nos partenaires