Publicité

Publié le 15/05/2017 - Par la rédaction

Universités des Achats 2017 : osez une fonction achats plus créative !

Entre des tables-rondes et des remises de trophées célébrant une fonction achats actives sur tous les fronts, le président de l’ex-Cdaf, Marc Sauvage en a profité pour présenter le nouveau logo du désormais CNA (Conseil national des achats).

Environ 800 personnes se sont déplacées au centre des congrès d’Issy-les-Moulineaux lundi 15 mai pour assister à la présentation des dix-huit dossiers de candidatures aux « Cristals » des achats remis par le Cdaf, lors de la deuxième édition de ses Universités des achats. Des dossiers extrêmement variés révélant la très grande diversité d’apports de valeur que l’on peut aujourd’hui attendre d’une direction des achats. Des directions des achats à 360° donc, pour paraphraser l’intitulé de la plénière ouvrant la journée : « la responsabilité des Achats à 360° ».

A l’image des membres du Cdaf qui ont souhaité tourner une page de leur histoire en rebaptisant l’association CNA (Conseil national des achats), les participants de cette table-ronde ont entonné en chœur un vibrant appel à la « disruption ». Première à prendre le micro, l’inlassable promotrice de « l’acheteur entrepreneur » (voir sa tribune dans La Lettre des Achats n°257), la directrice du master Desma de Grenoble IAE, Natacha Tréhan a invité ses auditeurs à ouvrir leur imagination, notamment en expérimentant de nouvelles méthodes de sourcing : Crowdsourcing, économie collaborative, économie de l’échange… Pourquoi acquérir des biens quand on peut les louer ou se les faire prêter ; « le nerf de la guerre c'est de réfléchir sur la fonctionnalité », confirme la chercheuse.

Autant de réflexions qui définissent un autre mode de relations fournisseurs et bannissent le rapport de force. Tant mieux d’ailleurs, puisque comme le note Natacha Tréhan, « les négociations les plus dures ne sont pas tant avec les fournisseurs qu'avec les clients internes. »

 

Trop de process

Expérimenter, être créatifs, c’est exactement ce que demande aux Achats la co-fondatrice de la société d’investissement Raise, Clara Gaymard (voir son interview dans La Lettre des Achats n°249). « On se rend compte que l'on a toujours essayé de trouver des solutions en changeant les organigrammes et les process mais ce n’est pas suffisant », rappelle l’ancienne patronne de General Electric Europe, qui constate au contraire que l’organisation et process sont trop souvent des obstacles. « Les process de la fonction Achats empêchent de contractualiser avec les start-ups », juge-t-elle, en particulier quand ces process rallongent le temps de contractualisation et les délais de paiement.

Pour Clara Gaymard, plutôt que de plancher des semaines sur une réorganisation de la direction des achats, une solution simple s’offre aux entreprises : lever les règles qui empêchent les acheteurs de prendre des risques (mesurés) et leur accorder un droit à l’erreur. A ses yeux la prise de risque doit même devenir un devoir fixé aux acheteurs par leurs managers : « vous devez créer une zone franche dans les directions Achats et laisser faire ceux qui sont aux manettes. Qu'ils aient le droit de prendre un risque sur vingt cinq mille euros ou un peu plus chaque année. Ne leur fixez pas de règles. Leur seule obligation doit être de dépenser cette enveloppe. »

 

Pas assez d’esprit start-up

Pour Clara Gaymard, il est d’autant plus nécessaire de se détacher d’une vision ROI des projets que l’idée d’entretenir des relations avec des innovateurs n’est pas seulement de capter des innovations, mais aussi de s’imprégner de leur créativité et de s’acculturer à leurs méthodes. Faites en sorte d’avoir des innovateurs "embeded" dans votre organisation, contractualisez avec eux et fabriquez avec eux les solutions ! »

 

(La suite de cet article dans La Lettre des Achats n°261)



 

 

Prix Cristal des Achats 2017

Dix-huit dossiers déposés, quatre catégories de récompense et cinq prix attribués pour cette édition 2017.

La Cristal des Achats de la transformation de la fonction

Projet d’achats mutualisés Flotte automobile. Katerina Veverkova, Crédit Agricole, et Damien Feld, Société Générale.

Le Cristal des Achats de la transformation de la fonction

Méthodes agiles et startups, David Renaudin, Allianz France

Le Cristal des Achats Excellence HA

L’intuition au cœur du métier d’acheteur. Un mémoire de Quentin Mirablon, étudiant EM Grenoble.

Le Cristal des Achats de la Direction Achats de l’année

De la performance à l’Excellence ou l’application d’une grille de maturité achats pour évaluer et faire progresser les équipes achats (300 personnes dans le monde).

Hervé Montaigu, Directeur des Achats du groupe SEB, et Perrine Baylin, Manager de la Performance Achats

Cristal des Achats Prix Spécial du Jury

Jean Potage pour ses travaux sur la création de valeur par la maturité achats et son ouvrage Maturité des Services Achats et Relation Client-Fournisseurs, Maxima.

Publié le 15/05/2017 - Par la rédaction

Soyez les premiers à régir à cet article

Réagir à cet article

Les réactions sont réservés à nos lecteurs ayant un compte.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°265 - Novembre 2017

Les indicateurs

Les indicateurs Commoprices

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play