Publicité
La Lettre des Achats - Février 2019 N°279
Février 2019

Secteur Public

Reportages

Commande publique
Un second souffle pour les achats innovants

Unicancer
Un montant d'achats doublé en cinq ans

Resah
Un centre de l’innovation par les achats

Par Cécile Bontron

Unicancer

Un montant d'achats doublé en cinq ans

Unicancer enregistre une forte croissance interne depuis cinq ans et commence une stratégie de croissance externe, également fondée sur la haute technicité et l’innovation.

Si la tendance est au développement exponentiel chez les centrales nationales du public, dans le privé à but non lucratif, la tendance semble la même. Avec un périmètre de 600 millions d’euros d’achats traités, Unicancer a quasiment doublé son montant achat en cinq ans (voir La Lettre des Achats N°200). « C’est essentiellement une croissance interne, affirme Luc Delporte, directeur achats d’Unicancer. Nous développons constamment notre offre achat qui est essentiellement à forte valeur d’innovation. » La centrale regroupe les 18 Centres de lutte contre le cancer français (CLCC), établissements privés à but non lucratifs.
Luc Delporte estime qu’Unicancer n’est pas impacté par les bouleversements dans le public. « Notre réseau est un peu organisé comme les GHT. Nous avons une direction achat dans chaque établissement et une direction achat Unicancer avec une politique achat commune », analyse le directeur des achats. Et il balaie l’éventuelle concurrence des trois centrales nationales : « notre taux d’adhésion ne fléchit pas car nous travaillons sur les besoins spécifiques de nos centres, dit-il. Et tous nos marchés font l’objet de tests notés et comparés auxquels contribuent les établissements. Ils ont une garantie de ce qui est acheté. »

Des achats très spécifiques


La centrale affiche ainsi une première en 2017 avec l’implantation dans le réseau d’accélérateurs de particules couplés à des IRM pour une enveloppe unitaire de 10 millions d’euros. « Sur le dernier marché de radiothérapie, nos centres avaient commandé 24 accélérateurs de particules pour des machines entre 2 et 3 millions d’euros. Nous sommes suivis par nos centres, et cela nous permet de travailler en confiance pour aller chercher l’innovation » affirme Luc Delporte.
Pour soutenir sa croissance, la direction achats développe de nouveaux segments comme le laboratoire de biologie ou d’anatomopathologie. Et depuis quelques mois, la centrale a commencé à ouvrir ses marchés à l’extérieur du réseau des CLCC avec quelques établissements extérieurs individuellement, puis en nouant un partenariat avec la Fehap, la fédération des établissements hospitaliers et d’aide à la personne privés non lucratif (voir La Lettre des Achats N° 277). « Ce partenariat a du sens parce que nous avons des valeurs communes, explique Luc Delporte. Notre objectif est de permettre l’accès à l’innovation sur tout le territoire français. » Le réseau de la Fehap compte 4 600 établissements et services sanitaires, sociaux et médico-sociaux. Le partenariat n’affiche pour l’instant aucun objectif chiffré.
« Nous répondons aux demandes, affirme Luc Delporte. Cette ouverture sur l’extérieur constitue un complément d’activité mais le vecteur principal de notre croissance demeure notre activité interne au réseau. » Unicancer veut poursuivre sur un même taux de croissance dans les prochaines années : 10 % par an.
Portrait

Luc Delporte, directeur des achats

En chiffres
Unicancer
Centres de lutte contre le cancer
Montant des achats : 600 M d’€ d’achats traités
Nombre d’adhérents : 18 centres de lutte contre le cancer

Par Cécile Bontron

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°282 - Mai 2019

Les indicateurs

Les indicateurs Commoprices

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play