Publicité

Par la rédaction

TOP 250 - 21e édition : l’état des achats en 2019

Le TOP5 des axes de travail des directeurs achats est un miroir à double face, qui reflète d’un côté l’état des marchés fournisseurs et de l’autre la stratégie de leur entreprise. A cet égard, leurs réponses au TOP250 2018, avec le sourcing en première position, donnent la mesure des opportunités à saisir, en allant au-devant de nouveaux fournisseurs, mais aussi en approfondissant les relations avec ceux du panel. A chacun ensuite selon sa stratégie, mais une chose est sûre : les Achats ont bien plus que des économies à apporter. La maturité des directions achats se mesure d’ailleurs à la proximité croissante des politiques achats avec les priorités stratégiques de l’entreprise. Mais il reste encore de grandes marges de progrès, notamment en s’impliquant encore plus en amont dans le développement des produits et en atteignant le stade du co-développement avec les fournisseurs. Les fournisseurs dont on attend une performance QCD et des innovations à même de doper le développement commercial de l’entreprise. Mais des fournisseurs dont le nombre important n’est pas toujours compatible avec la construction de relations au cas par cas et l’approfondissement d’une collaboration stratégique. En témoigne l’approche de l’innovation fournisseurs qui se limite encore souvent à des actions de sourcing et à des business revues trop irrégulières. Les directeurs achats sont l’objet d’attentes croissantes de la part de leurs états-majors qui s’impliquent de plus en plus dans leur pilotage, en rapprochant la fonction de directeur achats de la direction générale, on en invitant les directeurs achats à s’exprimer au codir. Leurs équipes évoluent lentement vers plus de séniorité et plus de profils entreprenants et créatifs pour répondre à ces attentes. Mais la proportion très élevée de directions achats ayant programmé des recrutements cette année laisse espérer que le curseur aura sensiblement bougé lors de notre 22e édition du TOP250. Les SI achats promettent des investissements encore plus massifs, avec en particulier un grand nombre de projets de dématérialisation, mais aussi des fonctionnalités pour gagner en efficacité dans les relations fournisseurs : évaluation fournisseurs et portail fournisseurs.

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°276 - Novembre 2018

Les indicateurs

Les indicateurs Commoprices

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play