Publicité

Publié le 23/05/2015 - Par la rédaction

Seb : une « purchasing week » pour doper les talents

Du 18 au 22 Mai 2015 62 managers achats du groupe Seb se sont réunis près de Lyon pour la huitième édition d’un séminaire achats à l’organisation désormais bien rodée qui va bien au-delà du seul plaisir de se retrouver.

Après avoir détaillé l’an dernier les déclinaisons du plan de performance triennal de l’entreprise (voir La Lettre des Achats N°227), la Purchasing week portait cette année sur le thème du développement des compétences. Un thème qui s’imposait naturellement pour faire le point sur les deux ans d’existence de son académie achats, créée dans le cadre d’un vaste programme de formation lancé fin 2012 avec l’aide du cabinet Buy’O.

Après trois premiers jours dédiés à l’animation de modules de formation de cette académie achats autour de sujets finances et juridique, négociation, stratégie achats, les deux derniers étaient consacrés à un séminaire visant à définir les plans d’action en terme de développement des compétences : cadrage stratégique et opérationnel, communications internes et externes, formation et gestion des carrières.

A ce jour, les 300 personnes travaillant pour la direction des achats de Seb sont passés par le parcours de formation achats de Seb, au rythme d’une vingtaine de cessions par an, dans quatre sites : Lyon, Sao Paulo, Hong Kong et Hangzhou. « Notre volonté est de développer des compétences, pas de former des gens, rectifie le directeur des achats de Seb, Hervé Montaigu. Selon certains spécialistes que nous avons fait intervenir lors de la purchasing week, la formation ne compte en moyenne que pour 10 % dans l’acquisition des compétences. Le reste dépend de l’accompagnement individuel des personnes. »

 

Coaching, retour d’expérience et mobilité

Cette mission de coaching, Hervé Montaigu l’assume notamment à travers les web-forums qu’il anime toutes les deux semaines pour son équipe, mais aussi via des événements comme la Purchasing Week, largement axée sur le retour d’expérience et la mise en situation.

Des cadres dirigeants du groupe (19 au total, représentant les RH, l’industrie, ou encore les finances) ont participé à la Purchasing Week pour y présenter de problématiques concrètes auxquelles le groupe est confronté et des témoins extérieurs de grandes organisations achats (Sanofi, Schneider Electric et Volvo Equipement) ont également apporté leur témoignage pour faire naître « des initiatives pour attaquer les 90 % restant », commente Hervé Montaigu.

Parmi ces nouvelles idées, un module qui permet aux personnes ayant suivi une formation de débattre un an après sur la manière dont ils ont utilisé, dans leurs missions, les outils et méthodes acquises lors de cette formation. C’est non seulement un moyen de faire ressortir ces outils, mais aussi, le cas échéant, d’améliorer le contenu de la formation.

Autre moyen de doper les compétences qui a séduit les managers achats de Seb : orchestrer des rotations de fonctions en proposant par exemple à un acheteur catégorie d’échanger son poste avec un acheteur projet, pendant des périodes de 6 à 12 mois, afin de transposer ses compétences dans un autre environnement et d’accroître sa connaissance de l’entreprise.

Dans le même ordre d’idée, une démarche présentée par l’un des invités de la Purchasing Week consiste à confier à un acheteur pendant une période un peu plus courte, une mission temporaire qui peut par exemple consister à aller renforcer une équipe d’un pays en sous-effectif, ou encore apporter son concours à un projet prospectif.

Avec depuis un an une personne de la direction des ressources humaines dédiée à ses projets, la direction des achats de Seb à d’ores et déjà mis en œuvre plusieurs initiatives tendant à développer son vivier de talents. Elle a ainsi institué un principe de tutorat systématique pour accompagner pendant quelques semaines les personnes sortant d’un module de formation. Hervé Montaigu et ses managers s’efforcent également de réfléchir à des organigrammes de remplacement qui, au-delà de la gestion des arrêts de travail temporaires ou des départs définitifs, permettent de dessiner une cartographie des mobilités internes possibles.

Ce séminaire s’est achevé par l’élection par l’équipe des managers achats des compétences à développer, logiquement remportée par l’agilité, devant d’autres compétences toujours très en vogue : travail cross-fonctionnel et intelligence marché.

 

Publié le 23/05/2015 - Par la rédaction

Soyez les premiers à régir à cet article

Réagir à cet article

Les réactions sont réservés à nos lecteurs ayant un compte.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur et tout visiteur pourra signaler un contenu de nature à présenter un caractère illicite à l’adresse suivante : contact@lettredesachats.fr

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°287 - Novembre 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play