Publicité

E-achat

Actualité

Publié le 21/12/2016 - Par la rédaction

Qualiac : l’e-achat au programme de l’AG du Club utilisateurs

Le Club Utilisateurs de Qualiac a organisé ses traditionnelles rencontres lors de sa dernière AG il y a quelques semaines. Au programme des échanges : la collaboratif et… l’e-achat. L’occasion pour l’éditeur français d’intervenir sur les modules qu’il développe pour inscrire son ERP dans une dimension Source-to-Pay.

Lancé en 1991, le Club Utilisateurs de Qualiac recense aujourd’hui 80 sociétés adhérentes (les participants sont en nombre supérieur mais il n’y a que deux votants par entreprise lors de l’AG) sur les 150 clients que recense l’éditeur du même nom. Pour un montant d’adhésion relativement modeste (500 €/an), les entreprises peuvent déléguer leurs collaborateurs dans plus d’une quinzaine de commissions de travail : achats stockés et non stockés, vente, finance, secteur public, santé, presse, stock, maintenance, production-GPAO, immobilisations, immobilier, agro-alimentaire, ergonomie, dématérialisation, décisionnel-restitution-report. Des intitulés qui recouvrent autant des problématiques sectorielles que métiers voire d’usages. Comme tous ses homologues, le club, présidé par Gwenhaël Hébert de la STIME(CSP informatique du groupement Intermarché) recense voire oriente les évolutions des produits de l’éditeur. Avantage non négligeable : celui-ci offre 180 journées de développement pour les évolutions proposées et décidées dans les commissions (mais pas plus de 15 journées par projet). Bref, les utilisateurs Qualiac veulent convaincre plus de sociétés à les rejoindre, continuer de peser sur les évolutions de l’éditeur et achever de convaincre celui-ci de présenter ses dernières releases en avril (en début d’exercice) plutôt qu’en dernière partie d’année après… les Qualiac Days, organisés, eux, en juin. Bref, entente parfaite, les gens heureux n’ont pas d’histoire ou plutôt si, celle qui nous intéresse aujourd’hui : parmi les thèmes proposés lors des dernières rencontres figuraient le collaboratif et l’e-achat…

Qualiac manifeste depuis plus d’un an son intérêt pour des outils dédié aux métiers de l’achat. La Lettre des Achats s’en est fait l’écho récemment (Qualiac, une suite complète d’ici 2017 - LDA n°248 – avril 2016). Inspiré à la fois par ses clients et par la dynamique du marché, l’éditeur (18 millions d’euros de chiffre d’affaires, 150 collaborateurs, siège social à Aurillac dans le Cantal) entend répondre aux demandes de nouvelles fonctionnalités. Or, aujourd’hui, les clients, s’ils estiment avoir une bonne maturité en termes de système d’information et d’organisation achat, reconnaissent aussi pour cette fonction un déficit d’outils… La philosophie de Qualiac, c’est de l’ERP installé. « Il n’y a pas de débat autour du cloud » constate Nicolas Dalbignat, Responsable des Ventes New Business de l’éditeur.Un client peut choisir de regrouper, le cas échéant, les applications de plusieurs sociétés au sein, par exemple, d’un CSP et les héberger où bon lui semble, chez le prestataire de son choix (Amazon pour certains). Mais dans tous les cas, les clients veulent disposer de leurs propres applications et de leurs propres donnés. Le marché de l’ERP n’est pas encore gagné par le modèle des applications type ressources humaines, paie, comptabilité voire certaines parties du CRM qui tendant à évoluer dans le cloud et en mode SaaS.

Pour autant, le marché n’est pas atone, en témoigne la progression constante du chiffre d’affaires de Qualiac. L’éditeur répond aux préoccupations de ses clients en développent ses modules e-achats (sourcing, appel d’offres, sélection de fournisseurs, suivi des budgets et même la gestion des contrats en collaboration avec Legisway, le seul produit qui ne sera pas maison). Un module Portail fournisseur fera également son apparition de même que des connecteurs pour permettre des échanges avec des plateformes type Alibaba, Baseware, etc. L’intérêt d’une offre intégrée, c’est de mettre à disposition d’un ensemble de fonctions dans l’entreprise (directions achats, DAF, DSI, etc.) une seule et même plateforme, homogène, ergonomique, pensée et développée d’un seul tenant. Par opposition aux solutions métiers greffées sur un système d’information à coup d’interfaces développées spécifiquement.  Et dont il faudra intégrer des MAJ, gérer des évolutions de version à des moments différents, veiller à leur compatibilité, etc. Qualiac revendique l’intérêt pour ses clients de partager un même outil pour favoriser la collaboration et la compréhension de leurs besoins respectifs par chaque intervenant. Ses développeurs mettent particulièrement sur l’ergonomie, le collaboratif et la mobilité.

Qualiac fera-t-il mieux qu’un éditeur spécialisé ? En tout cas, ses équipes ne doutent pas d’être capables de développer et d’intégrer les meilleures fonctions de l’e-achat. C’est le challenge ! De leur côté, les clients bêta-testeurs sont sensibles à l’argument de l’intégration. Et certains changeront d’autant plus volontiers que les outils qu’ils utilisent arrivent en phase de renouvellement. Qualiac n’est cependant pas dans une logique best of breed. Il y aura toujours des entreprises plus déterminées à utiliser des outils dédiés. L’éditeur cible avant tout celles qui s’équipent d’un ERP. Et ce marché reste dynamique. Quant aux solutions e-achat ultra-dédiées (appels d’offres, sourcing, travail collaboratif, pilotage de la fonction, etc.) en mode cloud et SasS qui émergent, même réponse ! Aux équipes Qualiac de suivre les évolutions de la demande et de continuer à adapter leurs produits. Il y a une forte dose de pragmatisme dans tout cela, sans doute une bonne explication à la progression de l’éditeur auvergnat.

Publié le 21/12/2016 - Par la rédaction

Soyez les premiers à régir à cet article

Réagir à cet article

Les réactions sont réservés à nos lecteurs ayant un compte.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur et tout visiteur pourra signaler un contenu de nature à présenter un caractère illicite à l’adresse suivante : contact@lettredesachats.fr

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°286 - Octobre 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play