Publicité

Publié le 21/05/2015 - Par la rédaction

Obsar : les achats enrôlés dans l'économie circulaire

L’Observatoire des achats responsables (Obsar) et l’Institut de l’économie circulaire (IEC) organisaient le 2 juin une matinale consacrée à l’économie circulaire et au rôle des achats dans ce changement de paradigme.

Député des Bouches-du-Rhône et président de l’IEC, François-Michel Lambert a d’abord rappelé les grandes lignes du concept. Il s’agit de transformer un monde linéaire et destructeur de matières premières en système d’exploitation efficient des ressources, où les produits circulent d’utilisateur à utilisateur ou sont recyclés pour d’autres usages. Il faut pour cela passer d’une logique de stock et de propriété à une économie de flux et de fonctionnalité. « Concrètement, nous ne devons plus détruire, mais recycler les matériaux en énergie ou en nouvelle matière première, notamment pour ne plus importer de loin ce que d’autres rejettent juste à côté. Nous devons repenser en amont la conception (à l’instar des véhicules destinés à l’autopartage), afin de prolonger la durée de vie des produits et de les rendre démontables, modulables et réparables. Cela passera aussi par un lourd travail de pédagogie pour changer les comportements de tous les acteurs, pour développer une posture d'amélioration continue, de remise en cause collective et collaborative », ajoute François-Michel Lambert.

 

Aller au-delà du prix

Vice-président de la commission développement durable à l’Assemblée Nationale, le député a par ailleurs souligné l’importance des politiques achats dans l’essor de l’économie circulaire. « Les acheteurs privés et publics doivent aller au-delà du prix pour évaluer la valeur créée grâce à leur choix tout au long de la chaîne du produit, en amont comme en aval. Il faut améliorer l’ingénierie financière afin d’estimer les externalités positives, éliminer les négatives et rétribuer tous les acteurs de la chaîne. Cela nécessite aussi une stratégie d’entreprise adéquate de la part des directions générales. »

De façon très pragmatique, Arnaud Humbert-Droz, directeur général de Valdelia (éco-organisme dédié au mobilier professionnel), a incité les acheteurs à participer à l’expansion du recyclage : « optez le plus possible pour des équipements de réemploi. Lorsque votre entreprise se débarrasse de son mobilier, faîtes appel aux prestataires intégrés dans les filières du recyclage. Si vous achetez du neuf, vérifiez que le fournisseur règle bien son éco-contribution. » Pour Dominique Veuillet du service écoconception et consommation durable de l’Ademe, la fonction achats tient un rôle majeur au sein l’économie circulaire. En tant qu’intermédiaire entre les sphères interne et externe, elle doit favoriser la discussion et l’implication de toutes les parties prenantes.


Du besoin à l’évaluation des fournisseurs

Le responsable adhérents de l’éco-organisme Ecofolio (consacré au papier), Julien Dubourg, a également mis en lumière la responsabilité des achats dans le développement de la circularité. Dès l’expression des besoins par les prescripteurs et les utilisateurs, ils doivent orienter vers le papier recyclé ou certifié. Dans la sélection des fournisseurs, les acheteurs peuvent donner plus de poids aux critères environnementaux, notamment l’écoconception et l’absence de perturbateurs pour le tri et le recyclage. Enfin, dans l’évaluation des performances du panel, ils doivent inviter les fournisseurs à collecter un maximum de données RSE. Des chiffres qui peuvent ensuite devenir des seuils dans les appels d’offres.

Publié le 21/05/2015 - Par la rédaction

Soyez les premiers à régir à cet article

Réagir à cet article

Les réactions sont réservés à nos lecteurs ayant un compte.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur et tout visiteur pourra signaler un contenu de nature à présenter un caractère illicite à l’adresse suivante : contact@lettredesachats.fr

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°283 - Juin 2019

Les indicateurs

Les indicateurs Commoprices

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play