Publicité

Publié le 25/09/2013 - Par la rédaction

Médiation : des relais de croissance pour la charte des bonnes pratiques

Le médiateur des relations interentreprises, Pierre Pelouzet, rencontrait mercredi 25 septembre les présidents de quatre réseaux d’entrepreneurs, Croissance+, Parrainons la croissance, le Comité Richelieu et le Réseau Entreprendre. Peut-être de futurs signataires de la charte, mais surtout des clients en puissance pour la médiation.

Au menu de ce petit-déjeuner auquel ont assisté une petite centaine de personnes, dont plusieurs patrons de PME adhérents de ces associations, les délais de paiement, le racket au CICE, la rupture brutale de contrat et le cherry peacking (ou pillage de propriété intellectuelle)… des spécialités au goût amer sur lesquelles bon nombre de patrons de PME ce sont déjà cassés les dents, à en juger par les témoignages spontanés suscités par l’évocation de ces thèmes. Autant de récits à charge contre les pratiques d’achats des grands groupes la plupart du temps, mais pas seulement. Ainsi cette chef d’entreprise demandant à Pierre Pelouzet si ses services peuvent agir contre un fournisseur incontournable, qui exige d’elle qu’elle règle à réception et par virement les marchandises commandées.

Une opération réussie donc, pour la Médiation, qui est parvenue à convaincre de son utilité des chefs d’entreprise dont la taille ne leur permet pas toujours de déclencher un contentieux avec un donneur d’ordres ou un fournisseur abusant d’une position dominante. La participation à la réflexion sur les relations grands comptes / PME de ces entrepreneurs qui se distinguent par leur dynamisme et leur créativité (beaucoup ont fait partie du mouvement « Les Pigeons », qui s'est élevé contre les réformes de la fiscalité induites par le budget 2013) est également une bonne nouvelle. Il n’est pas sûr, cela dit, que toutes les idées émises lors de ce petit-déjeuner soient reprises : en particulier celle consistant à proposer une journée sans PME afin de montrer leur poids dans l’économie nationale, ou celle proposant de créer un réseau social où les fournisseurs attribueraient des notes aux acheteurs.

Publié le 25/09/2013 - Par la rédaction

Soyez les premiers à régir à cet article

Réagir à cet article

Les réactions sont réservés à nos lecteurs ayant un compte.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur et tout visiteur pourra signaler un contenu de nature à présenter un caractère illicite à l’adresse suivante : contact@lettredesachats.fr

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°284 - Juillet - Août 2019

Les indicateurs

Les indicateurs Commoprices

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play