Publicité

Livres

Actualité

Publié le 11/09/2017 - Par la rédaction

Livres achats « off » 2017 : le travail change, les achats aussi !

En cette période de rentrée littéraire, le Livre achats « off », sélection décalée d’ouvrages aux nombreuses « interférences » avec notre sujet, reprend ! Actualité oblige, le thème du travail nous fournit deux ouvrages de choix, l’un sur son « ubérisation » possible, l’autre sur la « révolte » des jeunes diplômés…

Ces deux ouvrages sont parus au printemps dernier mais leur trajectoire a croisé depuis l’élection du nouveau Président, de la nouvelle Assemblée législative et ce qui en découle maintenant : le texte des ordonnances visant à réformer le Code du travail… Lire aujourd’hui « Travailler au 21e siècle. L’ubérisation de l’économie ? » de Jacques Barthélémy et Gilbert Cette (Odile Jacob) et « La révolte des premiers de la classe » de Jean-Laurent Cassely (Arkhé) nous précipite dans toutes les questions que peuvent se poser les contemporains, parents, étudiants, enseignants, chefs d’entreprise, managers ou… acheteurs. Où seront les travailleurs, les créateurs des valeurs de demain ? Dans des entreprises « en dur » ou par la magie du numérique, chez eux, en ville, à la campagne, à l’autre bout du monde, à penser ou produire des biens, des services dématérialisés ? Risques ou opportunités ? D’un côté, distorsion du lien social, sentiment de perte du monde réel ou de l’objet fabriqué, parcellisation des revenus, de l’autre, créativité renouvelée, hors d’un cadre qui contraint, épanouissement, indépendance, liberté ? Le débat est technique. Il faut mesurer et chiffrer le phénomène, évaluer les impacts juridiques. Il est sociétal parce qu’il guide aussi les aspirations parfois contradictoires des individus comme des organisations. Mais attention ! Quelles que soient les options, la recherche de statuts protecteurs affleure toujours. Les entreprises devront convaincre de leurs bonnes intentions dans leur recherche de flexibilité, d’innovation, de développements responsables. Pas sûr qu’un droit du travail plus souple diminue pour autant les engagements que l’on doit prendre aussi vis-à-vis de ses fournisseurs d’autant qu’une masse croissante d’entre eux risque d’appartenir à la catégorie non seulement des TPE mais des travailleurs… indépendants. Ultime paradoxe : le niveau de dépendance ne devrait pas baisser…

Détournement

Le second ouvrage découvert un peu par hasard (via LinkedIn, Merci Olivier Wajnsztok d’AgileBuyer !) est autrement plus déconcertant. Il identifie ce phénomène qui littéralement « détourne » les jeunes diplômés de l’enseignement supérieur d’un avenir prometteur, quasi mécaniquement assuré par la qualité des enseignements suivis (forcément), des réseaux d’anciens (encore mieux), des promesses des grands groupes toujours à l’affût des meilleurs profils (géographie mondiale), etc., etc. Oui, mais voilà, chez certains (sont-ils beaucoup ?), cette belle machine s’enraye. Les jeunes veulent du sens, ne s’engagent pas pour rien ou pour des aventures aux contours imprécis, aux objectifs impalpables. Alors, ces nouveaux dissidents fuient. Gagnent (de leur plein gré) les faubourgs, les campagnes, passent des CAP pros, ouvrent boutiques, reprennent des ateliers, lancent des produits de toujours revisités et adaptés à la consommation du moment. Et vous savez quoi ? Forts de leurs doubles, triples compétences, ils se rappellent de leurs formations au marketing, à la finance voire aux…achats. Tâtent du crowdfunding, expérimentent de nouvelles formes de production, de coopération, etc. Dévastateurs à leur manière, en bouleversant les codes des multinationales, ils concurrencent non seulement leurs nouveaux collègues mais peut-être aussi les entreprises établies. Sur le modèle start-up, jusqu’où vont-ils bousculer, remettre en cause, créer de l’alternative durable ? Managers, ce livre va vous donner des clés pour comprendre une partie de ces fameux « millenials » et peut-être trouver avec eux de nouvelles formes de « compagnonnage » pour bénéficier de leur force créative…

 

 

 

1.      Travailler au 21e siècle. L’ubérisation de l’économie ? par Jacques Barthélémy et Gilbert Cette, Odile Jacob

 

 

2.      La révolte des premiers de la classe. Métiers à la con, quête de sens et reconversions urbaines par Jean-Laurent Cassely, Arkhé

Publié le 11/09/2017 - Par la rédaction

Soyez les premiers à régir à cet article

Réagir à cet article

Les réactions sont réservés à nos lecteurs ayant un compte.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°265 - Novembre 2017

Les indicateurs

Les indicateurs Commoprices

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play