Publicité

Livres

Actualité

Publié le 05/02/2018 - Par la rédaction

Livre achats « off » 2017 : La guerre des intelligences

Ce n’est pas un livre théorique sur l’intelligence artificielle mais sur les conséquences de son avènement. L’intelligence artificielle aura dans tous les domaines de l’activité humaine le même impact que l’introduction de la machine à vapeur dans l’industrie au XIXe siècle. Pour appréhender cette future puissance, ce livre prévient : il va falloir révolutionner les apprentissages. Tout de suite. Très tôt. Dès l’école…

L’auteur court tous les plateaux depuis la rentrée dernière (septembre). Aux Universités d’été du Medef (à voir et revoir sur YouTube), dans pas mal d’émissions d’informations, dans bon nombres de journaux. Sur France Culture, dans Le Point ou les Echos, personne n’a échappé au diagnostic du Dr Laurent Alexandre. Chirurgien, énarque, entrepreneur (créateur de Doctissimo), écrivain, l’individu a quelques ressources. Il y a un adage disant qu’un médecin a deux fonctions : rassurer ou inquiéter. Dans le cas présent, notre auteur semble avoir choisi la deuxième option. Il est inquiétant en effet, le Dr Laurent Alexandre, quand il démontre la puissance de calcul et de déduction à venir des machines (de superordinateurs) dans tout domaine (il s’étend beaucoup sur son domaine de prédilection, la santé), lorsqu’il évoque les prédictions (pour ne pas dire qu’il les reprend à son compte) de certains leaders de la Silicon Valley pour lesquels, à terme, il sera possible de greffer des « puces » dans les cerveaux humains. Un dopage neuronal, en quelque sorte.

Algorithmies

Les industriels nous promettent depuis des lunes des exosquelettes pour pouvoir porter plus, se déplacer plus vite que déjà, sans que cette étape soit tout à fait validée, une mémoire vive additionnelle viendrait nous apporter plus de savoir, plus de capacité de calcul, modifierait même, au fond, les capacités biologiques que la nature donne à tout être humain et que son milieu social, éducatif fait ensuite évoluer. Tout cet acquis qui modifie tout au long de la vie l’état de nature bouleversé par de supers processeurs ? Diable. C’est effrayant mais comme c’est brossé à grand trait, le côté science-fiction ne l’emporte pas...

En fait, l'intérêt  essentiel de cet ouvrage - et toute sa qualité - tient au diagnostic – en seconde analyse cette fois – que l’auteur livre sur l’éducation. Au fond, de la même façon que les hommes ont vu leur travail – et leur production de biens - se transformer à mesure que les machines – symbolisées par les hauts fourneaux de l’industrie – se sont répandues d’abord dans les usines puis dans notre vie courante, à l’ère des services, la digitalisation de nos vies aura les mêmes effets. Nos pouces comme nos yeux sur tous les écrans qui nous environnent se laisseront guider par une masse de plus en plus exponentielle de données. Qui seront captées, triées, digérées, restituées par de supers algorithmes avec lesquels il va falloir apprendre à grandir, à fonctionner, à raisonner. Là, l’ouvrage prend tout son sens quand il alerte sur les conséquences du phénomène sur les programmes d’éducation qui n’en auraient pas pris la mesure. Depuis l'école primaire jusqu'aux études supérieures. Surtout ne pas laisser se creuser de nouvelles inégalités entre les initiés - si l'on peut dire - et les moins favorisés. Un mouvement aussi disruptif pour l’humanité que la Renaissance ou la révolution industrielle. Un mouvement aussi destructeur de valeurs que producteur de nouvelles ressources. La transmission des connaissances ne sera peut-être plus jamais comme avant et les deux intelligences – intelligence humaine et celle issue des machines – devront trouver un nouveau mode opératoire.

Parce que La Lettre des Achats s’est interrogée ce mois-ci (LDA 268 – février 2018 – Les outils de l’acheteur augmenté) sur les conséquences des outils de l’intelligence artificielle sur les systèmes d’information achats – encore lointaines et plutôt floues pour de nombreux professionnels – la lecture de ce livre s’impose pour élargir plus encore le débat. Remonter aux sources pour irriguer les échanges à venir entre experts, opérationnels, observateurs. Ce qui est décrit là pourrait bien peu ou prou se réaliser. Autant en prendre la mesure. A suivre…




1 La guerre des intelligences par le Dr Laurent Alexandre, JCLattès

Publié le 05/02/2018 - Par la rédaction

Soyez les premiers à régir à cet article

Réagir à cet article

Les réactions sont réservés à nos lecteurs ayant un compte.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°268 - Février 2018

Les indicateurs

Les indicateurs Commoprices

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play