Publicité
La Lettre des Achats - Janvier 2018 N°267
Janvier 2018

Tendances

Événements

Conférence EIPM 2017
Pratiques et théories de l’évolution aux Achats

Adra’up 2017
Dix start-ups mises à l’honneur lors de l’Adra’up

AG de l’ACA
Le devoir de vigilance en un slide

Institut Léonard de Vinci
Première conférence de l’association alumni MHALV

Bengs Lab
Libérer le potentiel des données

Innovation Défense
Les achats à la manœuvre

Par Guillaume Trécan

Bengs Lab

Libérer le potentiel des données

Les travaux du groupe d’open innovation organisé par le cabinet Bengs sur l’exploitation des données comme moteur de l’innovation débouchent sur un livre blanc et un outil destiné à faciliter leur exploitation rapide.

Les membres du Bengs Lab, le laboratoire d’open innovation du cabinet de conseil Bengs présentaient le 12 décembre dernier les travaux de leur cinquième saison sur le thème : « la donnée nouvel épicentre de l’innovation ». Des travaux d’une douzaine de semaines auxquels ont contribué une trentaine de dirigeants du SBF 120, dont des responsables achats, mais aussi des spécialistes de la R&D, de l’informatique, des ressources humaines ou encore des opérations. Une équipe pluridisciplinaire à l’image des consultants de ce cabinet créé en 2014, avec notamment parmi eux deux spécialistes des achats, Bruno Cracco et Leila Fahas Morand.
Pour conduire les travaux de son Bengs Lab, il mobilise des managers de grandes entreprises autour d’une méthode d’open innovation développée avec le concours de Centrale Supélec, avec la promesse de déboucher sur un livre blanc consistant et un outil dont les membres conservent la propriété d’usage. Les sujets successivement abordés dans les précédentes saisons du Lab étaient « l’économie de partage en BtB », « le business modèle de l’hyperpersonnalisation », « faire d’un cadre réglementaire bancaire une nouvelle expérience client » et « quelle contribution des holdings aux dynamiques d’innovation des groupes ». Ce dernier travail ayant débouché sur la création d’une plateforme digitale que l’Afep a choisi d’industrialiser.

Une « machine à créer des usages »


Cette fois, la réflexion menée sur la donnée aboutit à la création d’un outil baptisé Skills Finder qui, comme son nom l’indique, permet de sourcer en interne les talents les plus pertinents pour estimer la qualité d’une idée d’innovation, coacher le porteur d’idée et l’aider à mener son projet à terme. Skills Finder est donc une réponse au dernier d’une longue liste de défis concernant l’exploitation des données. « La donnée à un potentiel infini, sa valeur dépend de ce que l’on va en faire », rappelle le directeur général de Bengs, Sébastien Durand, qui présente Skills Finder comme « une machine à créer des usages ».
Avant d’en arriver là, il faudra d’abord développer en interne une culture générale de la donnée, la fiabiliser puis la libérer, afin qu’elle soit accessible et partagée par tous. Pour cela, la plupart des entreprises créent une organisation dédiée en interne avec un chief data officier des experts responsables de rendre la donnée intelligible. Une initiative indispensable mais qui a l’inconvénient majeur de générer encore un silo de plus peu propice à l’innovation… d’où l’idée d’un outil pour casser ses silos.

https://bengs-lab.com/lab/

Par Guillaume Trécan

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°285 - Septembre 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play