Publicité

Par la rédaction

Les organisations mixtes et matricielles majoritaires

L’association d’une équipe centrale et d’acheteurs localisés au sein des filiales et des sites reste la forme d’organisation achats dominante. Elle concerne 48 % des répondants et même 62 % en ajoutant les structures matricielles. Soit quatre points de plus par rapport à nos trois dernières enquêtes annuelles, qui affichaient une certaine stabilité. Les directions achats centralisées gagnent 1,5 point à 30,5 %, tandis que les organisations purement décentralisées reculent encore de cinq points à seulement 8 % des cas. Les groupes industriels comme tertiaires privilégient les structures mixtes et matricielles, mais les entreprises de services ont plus tendance à centraliser leur fonction achats (35 % contre 27 % pour le secondaire). C’est le cas pour 44 % des compagnies bancaires et d’assurances, mais aussi pour la moitié du secteur chimie-matériaux. Les groupes de l’énergie s’avèrent les plus décentralisateurs (27 %). Près de 83 % des organisations achats du BTP sont mixtes et 35 % des directions achats de la pharmacie et des cosmétiques sont matricielles.


Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°288 - Décembre 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play