Publicité

Publié le 14/10/2013 - Par la rédaction

Les chroniques de l’ADRA : le management des fournisseurs de rang 2 en question.

Jeudi 17 octobre, les membres de l’ADRA (Association des directeurs et responsables achats) ont échangé sur leurs relations avec les fournisseurs de rang 2. Un retour d’expériences qui a permis de définir ce que sont les fournisseurs de rang 2 mais aussi de savoir pourquoi et comment les relations entre les industries et les fournisseurs sont activées.

« Qu’est ce qu’un fournisseur de rang 2 ? Et leur management est-il systématique ? ». Autant de questions posées aux membres de l’ADRA présents en cette nouvelle matinée des Jeudis de l’ADRA.

La définition de fournisseurs de rang 1 et de rang 2 est dépendante des entreprises et de leurs moyens. Pour certains, le fournisseur de rang 2 est celui qui se trouve derrière le rang 1 auprès duquel l’on passe commande, pour d’autres, certains cas sensibles bousculent toute logique dans cette approche. Néanmoins, tous s’accordent à dire que l’activation du management des fournisseurs de rang 2 est au départ bien souvent subie.

De nombreuses entreprises sont prises au dépourvu lorsqu’un évènement a un impact fort sur la qualité de leur produit, de leur image ou de leur supply chain (les accidents nucléaires de Fukushima ou les incendies meurtriers des usines au Bangladesh par exemple). Au regard de l’expérience de chacun des participants, force est de constater que le défaut provient fréquemment d’un fournisseur de rang 2. Leur intégration – à tout le moins celle des plus stratégiques – dans le panel des fournisseurs suivis du contrôle des risques et des engagements RSE, peut donc représenter un enjeu important pour les entreprises.

Les fournisseurs de rang 2 peuvent varier d’une industrie à l’autre mais les membres de l’ADRA, pour définir leur niveau de risque, se sont accordés d’une part sur des critères géographiques (lorsque ces fournisseurs sont situées dans des zones à risque) et d’autre part sur des critères ayant un impact fort sur la qualité, le coût du produit ou l’intégrité de la supply chain.

Comment harmoniser le suivi systématique des fournisseurs de rang 2 avec celui des fournisseurs de rang 1 ? L’aéronautique est un secteur très normé qui s’intéresse à la qualité de tous les fournisseurs en cascade, du rang 1 à n. Cependant, les entreprises de ce domaine ont l’interdiction d’intervenir au niveau des fournisseurs de rang 2. Dans le secteur pharmaceutique, les fournisseurs stratégiques de rang 2, notamment ceux qui fournissent des molécules intermédiaires sont suivis. En termes de sous-traitance, il existe une tendance croissante à travailler avec les fournisseurs de rang 2 afin de sécuriser l’ensemble de la chaîne. Dans les services, les règles ne sont pas toujours établies et les entreprises travaillent leurs bases de fournisseurs de rang 2 de façon ad hoc.

En règle générale, les entreprises s’interdisent d’aller au-delà du rang 1 pour ne pas rompre les chaînes de responsabilité. Cependant, les directeurs des achats en présence s’accordent sur quelques principes fondamentaux :

- Il est bénéfique de mener une réflexion qui couvre au minimum l’analyse des risques et intègre tous les maillons fournisseurs stratégiques, y compris en descendant vers les niveaux 3, voire 4. L’intégration des fournisseurs de rang 2 à des discussions couvrant la logistique ou la conception peut avoir des résultats positifs.

- Le travail opérationnel avec les fournisseurs de rang 2 doit se faire avec les fournisseurs de rang 1.

- Il est nécessaire de renforcer les aspects contractuels engageant la relation rang 1 vis à vis du rang 2 dans les contrats entre les entreprises et les fournisseurs de rang 1.

Une chronique proposée et écrite par l'ADRA.



Publié le 14/10/2013 - Par la rédaction

Soyez les premiers à régir à cet article

Réagir à cet article

Les réactions sont réservés à nos lecteurs ayant un compte.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur et tout visiteur pourra signaler un contenu de nature à présenter un caractère illicite à l’adresse suivante : contact@lettredesachats.fr

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°285 - Septembre 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play