Publicité

E-achat

Actualité

Publié le 23/05/2018 - Par la rédaction

Le groupe Epsa prend une participation dans Dhatim

Le groupe EPSA (achats indirects, conseils, BPO, optimisation des charges sociales et fiscales) prend une participation dans Dhatim, le petit Poucet de l'intelligence artificielle spécialisé (notamment) dans l'analyse des dépenses. De quoi donner à la pépite technologique les moyens de son développement.

L'affaire semblait en préparation depuis quelques temps et des clients des deux côtés auraient été discrètement informés. Le groupe Epsa (120 millions d'euros de chiffres d'affaires en 2018, 400 collaborateurs), un opérateur spécialisé dans les achats indirects, s'est développé en deux décennies à peine autour de plusieurs métiers (conseil, BPO, travel, optimisation  des charges sociales et fiscales etc.). Un développement produit à la fois de manière endémique et par une succession d'opérations de croissance externes (comme BuyPro en 2011 ou FareTrade en 2014). A chaque fois les dirigeants déploient le même schéma : une participation minoritaire, puis un contrôle majoritaire dans les deux ans avant une intégration plus complète. Dans tous les cas le management est incité à rester avec une promesse de développement conséquente à la clé. Pour le moment, le tableau de marche parait assuré. Le groupe se dit présent dans 30% des sociétés du SBF250, recense entre 500 et 600 clients actifs, et vise maintenant un développement international (5% de son chiffre d'affaires aujourd'hui, 30% comme objectif).
Et la technologie dans tout ça ? Comme opérateur de BPO, le groupe EPSA a développé un savoir-faire autour des outils... de ses clients (Ariba, Determne, Ivalua, etc.). Comme conseil spécialisé, il a besoin de systèmes d'informations correctement dimensionnés pour optimiser ses préconisations. Acquérir Dhatim qui venu du monde des télécoms a entrepris avec sa plateforme Conciliator (voir la LDA 264 - octobre 2017) d'élargir son terrain de jeux aux achats et aux RH, va donner un relief particulier à son expertise. Pour cette alliance de l'expertise métier et du savoir-faire technologique, il fallait mettre l'IA (Intelligence artificielle) au centre de la corbeille. Aujourd'hui, les équipes Epsa sont convaincues de disposer d'une avance certaine sur leurs compétiteurs, experts du conseil comme eux, opérateurs BPO, voire... les éditeurs eux mêmes. L'outil Dhatim, ce serait 100% de vision sur les articles (taux de reconnaissance des contenus) pour situer le niveau de confiance affiché des futurs propriétaires. De quoi passer au crible fin les milliers de factures de leurs clients avec de solides perspectives d'identification de gains. La qualité des données sera la clé de la digitalisation des achats. L'IA permettra-t-elle de rebattre les cartes d'un secteur en pleine effervescence ? Aux dernières nouvelles, le groupe EPSA préparerait d'autres acquisitions. A suivre...

Publié le 23/05/2018 - Par la rédaction

Soyez les premiers à régir à cet article

Réagir à cet article

Les réactions sont réservés à nos lecteurs ayant un compte.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°275 - Octobre 2018

Les indicateurs

Les indicateurs Commoprices

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play