Publicité

E-achat

Actualité

Publié le 09/02/2017 - Par la rédaction

Koble : un tout nouveau réseau social pro orienté sourcing

Koble est un réseau social pro pour entreprise. L’ambitieuse startup fondée en 2015 à Boston (US) par un français, Fabrice Saporito, se veut un site de rencontres entre acheteurs et fournisseurs. Une plateforme qui viendrait rajouter une couche d’échanges personnalisés en amont des outils procure-to-pay existants.

Pour les échanges pros, il y avait déjà LinkedIn, Twitter voire Google+. Il faudra sans doute rajouter Koble. Le petit dernier veut lui aussi boxer dans la catégorie des réseaux sociaux. Avec toutefois un mode de fonctionnement un peu différent dès l’inscription : celle-ci n’est possible que via un email attaché à un nom de domaine d’entreprise. Pas de connexion possible avec un email personnel pour pousser un long CV… Sur Koble, une fois qu’ils ont précisé leur fonction, leur(s) secteur(s), leurs centres d’intérêts, les utilisateurs restent anonymes. Ils peuvent circuler sur le site pour identifier des contacts potentiels et solliciter ou pas la mise en relation et donc la levée de l’anonymat. Une fois inscrit, l’utilisateur pourra également solliciter ses collègues dans l’entreprise et constituer ainsi un groupe homogène pour partager les contacts, les contenus, les échanges, etc. Dans son modèle, Koble a prévu également des accords de groupe avec des entreprises qui choisiraient d’inscrire en nombre leurs collaborateurs sur le site. L’idée, en plus de privilégier le modèle réseau social d’entreprise et non l’inscription individuelle, consiste à (re)donner le contrôle aux… acheteurs qui choisissent d’engager ou non la conversation avec des fournisseurs potentiels.

Mémoire des échanges

Les créateurs de Koble - outre Fabrice Saporito, l’entreprise est représentée en France par Emmanuel Lebot (ex-Sievo) -ne lésinent pas sur les formules pour résumer leur offre : devenir le « Meetic » des entreprises, éviter malgré tout le « harcèlement » digital mais offrir à leurs utilisateurs de créer leur propre réseau extérieur. Parler plus produits et services, promouvoir le collaboratif, d’une fonction à l’autre au sein même des entreprises mais également avec leurs fournisseurs, existants ou potentiels. Les entreprises s’inscrivent pour acheter mais aussi pour vendre. Elles gèrent les profils de leurs utilisateurs. Quand un collaborateur les quitte, elles conservent les données échangées et attribuent son rôle au remplaçant. Le réseau n’est plus synonyme de pertes (de contacts) en ligne. Koble a comme principe de conserver la mémoire des échanges. Et peut délivrer à la demande des statistiques d’usage, c’est tout l’intérêt du numérique.

Le produit se veut parfaitement agnostique et se voit bien raccordé aux outils Pocure-to-Pay du marché et autres plateformes. Koble repose sur un modèle freemium (inscription gratuite avec un usage limité ou formules plus élaborées mais payantes). Des accords ont été passés avec différents fournisseurs de contenus et/ou de services (Experian, Crimson Hexagon). La petite startup (11 personnes aujourd’hui) devrait continuer à lever des fonds pour se développer.



 

www.koble.com


Publié le 09/02/2017 - Par la rédaction

Soyez les premiers à régir à cet article

Réagir à cet article

Les réactions sont réservés à nos lecteurs ayant un compte.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°257 - Février 2017

Les indicateurs

Les indicateurs Commoprices

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play