Publicité

Par la rédaction

Intelligence artificielle : la lumière au bout des données

À l’origine de l’IA, il y a des données, ces mêmes données sur lesquelles les directions achats ambitionnent de s’appuyer pour établir des stratégies achats cohérentes et créatrices de valeur. Mais celles passant par les Achats sont bien insuffisantes pour être exploitée par des technologies big data. Alors, tout comme ils doivent se servir de leur position de pivot entre l’intérieur et l’extérieur de l’entreprise, entre l’amont et l’aval pour accroître leur vision stratégique, les Achats peuvent s’appuyer sur les données en provenance de tous ces horizons pour élargir le leur dans une perspective Big Data. À condition de maîtriser cette ouverture, un grand nombre de technologies liées à l’IA peuvent leur ouvrir leurs portes : machine learning, deep learning, analyse prédictive, computer vision… Autant de jalons pour construire l’acheteur augmenté de demain sur lequel travaillent déjà plusieurs acteurs dont un grand nombre de startup pour des applications de niche. Les éditeurs de suite source to pay travaillent tous sur le sujet de l’IA d’arrache-pied. Mais dans de multiples études qui sondent l’appétence des entreprises pour cet avenir radieux, les Achats figurent régulièrement en queue de peloton, aussi bien pour la fréquence des POC que pour le nombre de solutions déjà en production. Pour l’instant, les plus audacieux n’ont guère dépassé le stade de l’automatisation des process et des chatbots.

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°285 - Septembre 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play