Publicité

Par la rédaction

Budgets de fonctionnement : les moyens de leurs ambitions

Une proportion importante de directions achats a vu ses moyens s’accroître et elle ne le doit pas seulement à un contexte économiquement favorable. Dans le même temps, la recherche d’efficacité dans le fonctionnement des directions achats entraine certains budgets à la baisse.

Le record de 2017 n’est pas battu mais égalé et cela raisonne comme une confirmation. Les directions achats qui bénéficient d’un budget de fonctionnement en hausse représentent 41 % de notre panel, autant que celles, jusqu’ici dominantes, qui affichent sur ce point une rigoureuse stabilité.
Mieux encore, la première raison invoquée par les directeurs achats comme cause de ce regain de moyens qui leur sont accordés, est l’évolution de leur périmètre achats. Les directions achats dépensent plus parce qu’elles couvrent plus d’achats et prennent en charge plus de missions. Et donc pas seulement parce qu’elles bénéficient d’un contexte généralement favorable dans leur entreprise. La croissance (interne ou externe) de leur entreprise ne se positionne que comme deuxième cause de la hausse des budgets de fonctionnement des Achats, citée par un peu plus de la moitié de cette catégorie du panel (59 %).






Des acheteurs plus expérimentés


Dans cette liste des causes influant sur le budget de fonctionnement des directions achats vient ensuite une recherche d’efficacité de la fonction achats, évoquée par 29,2 % des directeurs achats, toutes situations confondues. Cela n’a en effet pas nécessairement une influence néfaste sur les moyens alloués à la direction des achats car plus d’un tiers voit dans ces efforts, une des raisons pour lesquelles ses moyens augmentent. C’est notamment le cas pour des directions achats qui nous indiquent dans leurs commentaires recruter des profils plus seniors (le plus souvent à effectif constant, voire en légère baisse) ou encore pour celles qui investissent dans la digitalisation de leurs processus achats.
Les gains d’efficacité n’en sont pas moins cités comme première cause de la baisse des budgets alloués aux Achats (74 %). A l’avenir, il se pourrait que ces efforts, associés à l’automatisation, voire à la robotisation de certaines tâches portent un coup de frein à la hausse des budgets de fonctionnement des directions achats. Faut-il y voir un signe avant-coureur, malgré une conjoncture plutôt favorable la proportion des directions achats dont le budget de fonctionnement baisse a légèrement augmenté, passant de 16,5 % à 18,5 % et l’on trouve dans cet échantillon de très grands groupes aux directions achats aussi matures qu’ambitieuses. Les directions achats ayant des budgets de fonctionnement en baisse représentent 30 % des directions achats de plus de 300 personnes et 31 % des directions achats de 100 à 300 acheteurs.

Réduction des coûts, une mauvaise nouvelle pour tout le monde


Autre constat – ou rappel – intéressant, les plans de réduction des coûts, dont les équipes achats sont des piliers ne leur permettent pas de revendiquer des moyens supplémentaires. Sur les 23,2 % de directeurs achats qui évoquent leur participation à un plan global de réduction des coûts dans leur entreprise, moins d’un tiers seulement en bénéficie avec une augmentation de leur budget de fonctionnement. Pour ce qui est de l’impact de ces évolutions, la principale cible des hausses (comme des baisses) budgétaires est sans surprise la masse salariale, citée dans 46 % des cas comme affectée, suivie par les SI achats (35 %), puis à nouveau la ressource humaine avec le conseil (15 %) et la formation (13 %).
Parmi les secteurs d’activité où la fonction achats paraît ainsi avoir le plus le vent en poupe, on trouve par exemple le secteur Banques assurance, où plus de la moitié des directions achats affichent des moyens à la hausse (58 %), tandis qu’une seule à des moyens en baisse. Mieux encore pour le BTP où aucune direction achats ne voit son budget baisser, alors qu’ils augmentent dans un peu plus de 70 % des cas.


Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°284 - Juillet - Août 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play