Publicité

Publié le 01/02/2018 - Par la rédaction

Allianz : des fournisseurs associés au développement commercial

La direction des achats d’Allianz a organisé le 30 janvier sa journée fournisseurs à la Défense. Objectif : faire le point sur les orientations stratégiques d’Allianz et mettre en avant des initiatives lancées en 2017 au sein de la direction des achats.

La contribution du service des achats d’Allianz, dirigé par Marion Zemanik, en 2017 peut s’appréhender en chiffres : 111 projets qui ont apporté une économie de 15,3 millions d’euros au groupe. On peut aussi s’en faire une idée en observant les efforts déployés par la direction des achats pour améliorer et approfondir les relations avec les fournisseurs. A l’instar du showroom prestataires conseil marketing digital qui a été organisé le 14 novembre dernier par Pauline Mercier, acheteuse Digital. L’événement avait pour but de permettre aux onze agences digitales référencées dans le panel du groupe de rencontrer des collaborateurs d’Allianz afin de diversifier leurs contacts en interne. Pour les Achats, l’objectif était de globaliser les volumes de commande sur un nombre restreint de partenaires, de simplifier le processus de commandes pour les directions clientes et de cadrer les conditions contractuelles.

 

Des fournisseurs dans la vente

Mettre l’innovation fournisseurs au service du développement commercial est un autre enjeu clé de la direction des achats d’Allianz. Plusieurs initiatives de collaboration avec des fournisseurs ayant permis de développer des offres innovantes ont été présentées lors de cette journée fournisseurs. Celles-ci ont été conduites par des acheteurs digitaux et IT en 2017. La direction des achats a notamment participé, en partenariat avec la direction de la distribution, à la mise en place d’unités de vente mobiles. Il s’agit de camions aménagés permettant aux agents généraux d’aller plus facilement au contact des clients potentiels dans certaines zones. Ceux-ci ont été co-créés par trois fournisseurs d’Allianz : PSA, Arval et Procar. Le premier camion a été inauguré le 9 janvier dernier.

Le service des achats a également puisé de l’innovation auprès des jeunes pousses. A l’instar de la start-up Reachfive, issue de l’accélérateur d’Allianz, avec laquelle la direction achats compte démarrer un pilote dans les prochaines semaines. Celle-ci propose une connexion simplifiée via les réseaux sociaux sur des sites web et des applications en un seul clic. Ce qui permettra aux clients d’Allianz de se connecter plus facilement et plus rapidement à leur compte. La solution offrira aussi l’opportunité au groupe de récupérer des données supplémentaires sur ses clients. La direction des achats a coordonné ce projet pour s’assurer notamment de sa conformité avec la réglementation européenne en matière de protection des données personnelles, qui entrera en vigueur en mai prochain.

L’an dernier, les Achats ont également repéré Early Metrics lors d’un pitch de startups. L’agence de notation des startups créée en 2014 (voir La Lettre des Achats n°253) va démarrer un pilote avec Allianz d’ici les prochaines semaines. Elle présentera chaque mois des startups et PME innovantes à la direction des achats, à partir de critères prédéfinis par le groupe. Early Metrics – dont c’est la spécialité – évaluera et mesurera également la viabilité de ces potentiels fournisseurs, en se fondant sur des critères financiers et non financiers.

 

Renforcer la fonction achats au sein du groupe

En 2017, les Achats ont aussi participé au projet One Procurement qui vise à renforcer la fonction achats dans l’ensemble des entités du groupe à travers plusieurs initiatives pilotes : IT hardware et équipements, agences de création, logiciels et flotte auto. « La nouveauté réside dans le fait que ces projets ne sont pas uniquement coordonnés par des acheteurs groupe mais également par des acheteurs locaux. Cela permet d’impliquer des personnes à tous les niveaux et de mieux coller aux besoins de chaque pays », explique Edwidge Boulay, manager spécialisée en Achats chez Allianz.

Damien Arcelin, responsable département au sein de la direction des achats, a ensuite présenté un appel d’offres original mené en 2017 pour la partie facility management. Il a été coordonné par des acheteurs du groupe en Allemagne et des acheteurs de l’équipe française et concernait plusieurs pays : la France, la Turquie, l’Italie, l’Espagne et l’Allemagne. « Les cahiers des charges ont été rédigés localement par les acheteurs puis ont été validés par les Achats en Allemagne qui géraient les relations fournisseurs. Les négociations ont été menées dans un premier temps localement. Une négociation générale a ensuite eu lieu en Allemagne et en France. Le choix des prestataires s’est fait conjointement, pays par pays », détaille Damien Arcelin. Ces initiatives originales et innovantes sont en ligne avec la volonté d’Allianz de réorganiser l’ensemble de ses activités de façon plus agile.


(la suite de cet article dans n°269 de La Lettre des Achats)

Publié le 01/02/2018 - Par la rédaction

Soyez les premiers à régir à cet article

Réagir à cet article

Les réactions sont réservés à nos lecteurs ayant un compte.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°271 - Mai 2018

Les indicateurs

Les indicateurs Commoprices

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play