Publicité

Par la rédaction

Agroalimentaire : Les achats du champ à l’assiette

L’agroalimentaire réserve une série de défis de taille pour une fonction achats : traçabilité, volatilité, réglementations qui se durcissent et pour couronner le tout forte pression sur les prix via la grande distribution qui vend plus de 80 % des productions alimentaires françaises. La question du risque est évidemment primordiale ; risque de qualité qui engage un risque d’image, mais aussi risque d’approvisionnement lié notamment aux risques climatiques. Sécuriser les sources d’approvisionnement est d’autant plus indispensable que l’évolution rapide des attentes des consommateurs place certaines filières en tension, en particulier dans le bio. Les relations fournisseurs ne doivent pas seulement s’inscrire sur le temps long mais être réellement partenariales, quitte à sceller ces partenariats dans des contrats de filière. Le goût du client final doit être l’alpha et l’oméga de l’acheteur agroalimentaire, tant l’origine des produits et les notions de sourcing de proximité sont intégrées par les consommateurs. Où l’écosystème fournisseur impact l’écosystème tout court et la santé publique. L’agro-industrie secteur où plusieurs grands groupes se sont constitués ces dernières années, à partir de coopératives d’agriculteurs ou sur des logiques plus industrielles, offre un contexte un peu différent, avec en particulier une structure très décentralisée et une variété d’achats qui épouse la diversité des besoins du monde agricole. Un univers dont l’appétit d’innovation va croissant.

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°276 - Novembre 2018

Les indicateurs

Les indicateurs Commoprices

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play