Publicité
La Lettre des Achats - Février 2019 N°279
Février 2019

Management

Chroniques

Conduite du changement
Une fonction achats pour entreprise libérée

Achats responsables
Acheter auprès du STPA, un levier pour développer ses soft skills

Par Yann Le Coz

Achats responsables

Acheter auprès du STPA, un levier pour développer ses soft skills

Alors que les compétences comportementales deviennent le marqueur différenciant des acheteurs leaders, les achats auprès des entreprises du secteur du travail protégé et adapté constituent la parfaite école pour progresser dans cette dimension.

Le Digital apporte plusieurs bénéfices à la fonction achat : une plus grande qualité de la donnée achat pour une meilleure vision des dépenses par catégorie et par fournisseur ; l’automatisation de certaines opérations comme le sourcing, les appels d’offres ou le Purchase to Pay ; une analyse du processus achat permettant une meilleure maîtrise des risques. Le digital consolide la chaîne de valeur des achats, renforce les « hard skills » de l’acheteur et libère du temps. Pour en faire quoi ? Pour développer ses compétences émotionnelles ou « soft skills ».

Les « soft skills » et les achats auprès du STPA


Les rôles de l’acheteur se renforcent : initiateur, fédérateur, leader, intrapreneur… etc. L’on exige de l’acheteur de nouvelles compétences pour assumer ces rôles et co-construire un écosystème fournisseurs différenciant. Il doit augmenter l’attractivité de son entreprise auprès des fournisseurs stratégiques. Ce qui permettra à la fonction achat de certaines entreprises d’évoluer d’une position de fonction support vers une position de Business Partner, au cœur de la chaîne de valeur de l’entreprise.
Pour cela, l’acheteur doit savoir résoudre les problèmes, savoir s’adapter, savoir convaincre, savoir prendre des initiatives et surtout savoir développer un réseau. Ces compétences où l’intelligence émotionnelle est sollicitée lui permettront de mieux coopérer avec les différentes parties prenantes et ainsi mieux intégrer les valeurs collectives dont celles de la RSE.
Acheter auprès du secteur du travail protégé et adapté (STPA) intègre la démarche RSE, car cette démarche intègre une dimension développement économique du territoire et bien sûr insertion. Développer les achats auprès du STPA, c’est aussi combattre les préjugés, les idées reçues et c’est savoir convaincre. Cette prise de recul permet de développer l’empathie nécessaire pour mieux apprécier les idées de ses interlocuteurs, pour apprendre à détecter les signaux faibles. C’est comprendre l’autre en l’écoutant. Acheter mieux c’est écouter mieux. Cette qualité d’écoute est un prérequis pour la construction de partenariats durables.
Sous-traiter ou cotraiter avec le STPA, c’est coopérer avec un écosystème complémentaire et différenciant. C’est une rupture avec la relation marchande traditionnelle. C’est dépasser cette vision acheteur vendeur pour plus de collaboratif, plus de confiance avec les fournisseurs et ainsi mieux interagir pour le codéveloppement, capter l’innovation auprès des fournisseurs. C’est projeter la relation fournisseur dans le temps, mettre en place de véritables partenariats. C’est dire haro sur le cost killing !

Recherche de sens et compétences cognitives


Que l’on soit en début de carrière ou plus expérimenté, nous recherchons toujours plus de sens dans l’exercice de notre métier, dans le choix notre entreprise, du secteur d’activité auquel nous consacrons nos efforts. Nous recherchons l’adéquation de nos valeurs avec celles de l’entreprise.
Collaborer avec les prestataires du STPA et multiplier les transactions avec ces fournisseurs, permet à l’acheteur de répondre à cette quête de sens. Il développe ses compétences cognitives pour mieux apprécier son environnement interne et externe.
Dans un environnement où nous sommes de plus en plus connectés, la recherche de sens et de valeurs morales est l’une des attentes fortes des collaborateurs. Ce sont des atouts clefs pour valoriser la marque employeur et renforcer l’attractivité de l’entreprise. Ce qui est en des temps de « guerre des talents » n’est pas anodin.
Savoir coconstruire un écosystème fournisseurs différenciant est l’un des nouveaux enjeux majeurs de l’acheteur. Acheter responsable et notamment auprès du STPA permet à la fois à l’acheteur de répondre de manière pertinente aux besoins manifestés au sein de son entreprise, tout en restant en ligne avec ses valeurs et le sens qu’il souhaite donner à son métier.

yannlecoz@ylc-conseil.fr
www.ylc-consultant-achat.fr

Par Yann Le Coz

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°287 - Novembre 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play