Publicité
La Lettre des Achats - Mars 2019 N°280
Mars 2019

Support

Enquête

Chatbot : Agathe, Jim, Effy, Marvin… des assistants achats adolescents

Agathe, Jim, Effy, Marvin… des assistants achats adolescents

FAQ

Témoignages

Philippe Peignon - Directeur du sourcing efficiency - Alstom
« Effy va dépolluer les acheteurs d’activités à valeur non ajoutée »

Stéphane Levindré - Responsable fonctionnel - Idex
« L’utilisateur a l’impression d’avoir une personne face à lui »

Par la rédaction

Philippe Peignon - Directeur du sourcing efficiency - Alstom

« Effy va dépolluer les acheteurs d’activités à valeur non ajoutée »

Le chatbot testé actuellement par la direction des achats d’Alstom doit s’ouvrir aux 900 personnes qui travaillent en son sein d’ici à mars et leur apporter à toute heure les informations voulues en un temps records.

Vous êtes en cours d’implémentation d’un chatbot ?

En effet, nous avons installé au cœur de la direction achats, un chatbot qui s’appelle Effy. Lancé il y a trois mois, il est encore au stade de POC. Nous sommes en train de l’éduquer et il se limite pour l’instant, au département sourcing efficiency. L’objectif est d’insuffler de la performance par la voie de la digitalisation en ouvrant Effy à l’ensemble des achats groupe qui compte 900 personnes dispersées à travers le monde. Son ambition est donc d’être en capacité d’intégrer l’ensemble de la communauté achats à fin mars.

Ce n’est donc pas un gadget !

Non seulement ce n’est pas un gadget mais c’est un outil métier. Il s’agit d’une première étape de la digitalisation des achats qui s’étendra ensuite, à l’ensemble de la direction. Effy a pour objectif de faciliter l’accès et la recherche d’information 24h/24 et 7J/7. Ainsi, un acheteur basé en Afrique du Sud qui veut avoir accès à une procédure, doit pouvoir le faire de manière instantanée. Effy va dépolluer les acheteurs d’activités à valeur non ajoutée.

Quels seront les objectifs d’Effy ?

Il répondra à des demandes de procédures, proposera des liens et des informations de base. Mais dans six mois, il sera plus intelligent, accédera à des bases de données et sera capable de répondre par exemple à des questions sur le montant d’achats pour un fournisseur particulier. De plus, il sera disponible sur tous les PC et smartphone, tablettes et accompagnera nos acheteurs dans leur mobilité.

De quelle manière interagit-il ?

Aujourd’hui par du texte mais, d’ici un an ou deux, il sera capable d’échanger avec les acheteurs sur une base vocale et donc de décrypter le langage humain. Dès à présent il intègre un logiciel de machine learning. Ainsi, notre chatbot n’a plus de limite car il est dans un processus d’apprentissage permanent.

Votre objectif est d’en faire l’assistant personnel de vos acheteurs…

Tout à fait ! Effy sera capable d’assister l’acheteur sur de nombreuses activités à faible valeur ajoutée. L’acheteur pourra par exemple, lui demander de lui fournir une fiche à 360° d’un fournisseur et évaluera le risque fournisseur au niveau réglementaire et financier. À terme, il sera intelligent et connecté à des progiciels, à nos bases de données et à nos outils de reporting. À long terme, il sera sans doute connecté avec nos fournisseurs.

Votre stratégie numérique va sans doute au-delà de l’outil Chatbot…

Elle s’intègre en effet, dans une stratégie globale de l’entreprise et a pour ambition de rendre efficace et productif un acheteur, quelle que soit sa situation géographique sur la planète. Plusieurs projets sont actuellement en cours et à venir afin de soutenir notre stratégie de digitalisation de la fonction Achats. Au-delà du chatbot, nous réfléchissons également aux RPA (Robotic process automation), à la data analytic, à l’intégration des market places et à la mobilité.
En chiffres
Alstom
Ferroviaire
Chiffre d’affaires : 8 Mds d’€
Effectif total : 34 500 personnes
Montant des achats : 5,9 Mds d’€
Effectif achats : 883 personnes

Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°285 - Septembre 2019

Le catalogue

Le catalogue Silex

Nos partenaires

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play