Publicité

Actualité

Publié le 29/02/2012 - Par la rédaction

Générale de santé : premières enchères dans l’hospitalier privé

Quelques semaines après le réseau des acheteurs hospitaliers d’Ile-de-France (Resah-idf), le groupe Générale de santé, qui gère 110 cliniques et hôpitaux privés en France, vient à son tour d’adopter les enchères électroniques.

Une première opération, menée à la fin de l’année 2011, a permis de valider la solution retenue quelques mois plus tôt. Le projet de Générale de santé, qui réalise 650 millions d’euros d’achats par an (hors investissement et immobilier), ne se limite toutefois pas aux enchères. Il s’inscrit en effet dans le déploiement d’une solution couvrant toute la partie amont du processus d’e-achat. Jusqu’alors, seule la gestion des approvisionnements était informatisée, autour de deux solutions : le module d’e-procurement de Generix, pour les achats directs (essentiellement médicaux), et le progiciel de B-Pack, pour les achats indirects (restauration collective, nettoyage, informatique, voyages, etc.). « L’environnement d’e-sourcing reposait sur des outils bureautiques et des échanges de mails, explique Jamel Ouanda, directeur des achats du groupe. Mais avec quelque 2 500 fournisseurs, dont près de 500 actifs, gérés par environ 20 personnes, le travail de saisie était lourd et les dysfonctionnements trop nombreux ».

Après une analyse du marché, et en tenant compte des caractéristiques du module d’enchères, le choix s’est porté sur la solution de SynerTrade. L’enchère pilote, menée en décembre autour d’un produit basique, a permis de confirmer la contribution de l’outil à la profitabilité du groupe, par de meilleurs achats, réalisés plus rapidement. Jamel Ouanda, qui envisage désormais d’étendre les enchères à une vingtaine de catégories d’achats (ordinateurs, compresses, etc.) représentant un montant total de 80 millions d’euros, estime le gain moyen entre 10 et 15 % par rapport aux prix pratiqués jusqu’ici. « Il pourra même atteindre 20 à 30 % pour les catégories sur lesquelles nous n’avons pas eu l’occasion de travailler depuis longtemps », ajoute-t-il. Parallèlement, le déploiement de SynerTrade va se poursuivre sur le premier semestre 2012.

Publié le 29/02/2012 - Par la rédaction

Soyez les premiers à régir à cet article

Réagir à cet article

Les réactions sont réservés à nos lecteurs ayant un compte.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°241 - Septembre 2015

Nos partenaires