Publicité

Actualité

Publié le 15/01/2012 - Par la rédaction

Eugène Perma : devenir un véritable relais de croissance

Depuis la création de la direction achats groupe d’Eugène Perma l’été dernier, Jean-Marc Buisson poursuit trois chantiers : mettre en place des procédures, améliorer les performances et devenir un relais de croissance.

Pour mieux encadrer les dépenses du spécialiste des produits capillaires (Pétrole Hahn, Kéranove…) – 34 millions d’euros pour un chiffre d’affaires 2010 de 103 millions – Jean-Marc Buisson formalise et optimise des process achats largement issus d’une tradition orale. A partir d’un certain montant, les demandes d’achats indirects feront désormais l’objet d’une validation par la direction des achats, à l’instar des dépenses de production. Le tableau de bord comprendra les coûts (économies brutes et nettes, conditions de paiement fournisseurs) et la sécurisation des approvisionnements (stocks, matières premières en monosourcing).

Pour améliorer les performances, le taux de couverture des achats indirects devra progresser. Il est actuellement largement inférieur à 50 %, contre 95 % pour les achats de production. Des ressources externes pourraient éventuellement être sollicitées pour gagner en expertise tout en restant flexible. Les achats hors production sont pris en charge par un acheteur et une assistante au siège parisien, les achats de production sont gérés depuis Reims par un acheteur, une assistante et deux approvisionneurs. « Les synergies entre les achats indirects et de production seront mises à profit, notamment via la mise en commun des panels fournisseurs et la massification. La réduction des coûts passera également par la mise en concurrence et le lancement d’appels d’offres à l’échelle européenne », assure le directeur des achats.

Enfin, pour faire des achats un véritable relais de croissance du groupe, Jean-Marc Buisson va appliquer les recettes du lean manufacturing : automatisation grâce aux outils informatiques, réduction de la durée des appels d’offres, contrathèque… Il souhaite aussi intégrer les achats plus en amont (notamment avec la R&D et le marketing) et développer les partenariats fournisseurs.

Publié le 15/01/2012 - Par la rédaction

Soyez les premiers à régir à cet article

Réagir à cet article

Les réactions sont réservés à nos lecteurs ayant un compte.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°241 - Septembre 2015

Nos partenaires