Publicité

Actualité

Publié le 12/06/2006 - Par la rédaction

Fonction achats : des achats mieux reconnus par les DG

Si les directions générales reconnaissent le rôle central des acheteurs, elles ne leur accordent pas nécessairement la place qui devrait être la leur, souligne une enquête conjointe de Mercer et de l’EIPM.

Réalisée récemment auprès d’une trentaine de groupes européens de tous les secteurs d’activité, cette étude amène à un premier constat : 97 % des directions générales soulignent que les achats sont un enjeu stratégique pour leur groupe. Et par ordre d’importance, les achats arrivent après le service commercial et juste devant la R & D comme fonction apportant un avantage compétitif à l’entreprise. Cependant, le directeur des achats n’appartient au comité de direction que dans 34 % des entreprises. Plus précisément, il est n - 1 du CEO dans 28 % des cas et n - 2 dans 62 %, ce qui fait dire à l’enquête qu’il reste dans le « deuxième cercle ». Et en moyenne, les directions des achats ne couvrent que 57 % des dépenses…
Dans l’ordre hiérarchique, les objectifs des achats sont les suivants : réduire les dépenses d’achat, mieux collaborer avec les autres fonctions, améliorer la qualité et faire du sourcing international/low cost. À noter que d’ici à trois ans, les objectifs de qualité et de réduction des coûts seront maintenus, assortis de la volonté d’optimiser les relations fournisseurs. Enfin, de 2003 à 2005, le niveau moyen des gains d’achat a été inférieur à 5 % pour 40 % des sondés, compris 5 % et 10 % pour 32 % et supérieur à 10 % pour 24 %. Pour les trois ans à venir, ces objectifs sont relativement semblables : 39 % des entreprises visent un niveau moyen des gains d’achat inférieur à 5 %, 43 % un gain entre 5 % et 10 % et 18 % un chiffre supérieur à 10 %.

Publié le 12/06/2006 - Par la rédaction

Le dernier numéro

Dernier numéro

N°293 - Mai 2020

Le catalogue

Le catalogue Silex

Retrouvez la revue en format tablette

Apple store Google Play